UPM donne un coup d’accélérateur à sa R&D

Partager cet article avec :

Le papetier finlandais UPM a annoncé un plan d’accélération pour le développement de nouveaux produits biosourcés. Pour ce faire, les centres de recherche Biofore Base du groupe basés à Lappeenranta (Finlande) et à Changshu (Chine) vont augmenter leur activité. L’objectif est d’accélérer la mise sur le marché de nouveaux produits. Un troisième centre de recherche est actuellement en construction à Leuna (Allemagne). Il fonctionnera en collaboration avec la bio raffinerie actuellement en construction sur le même site et qui permettra la production de 200 000 tonnes de bio-monoéthylène glycol (BioMEG) par an. « Notre recherche stratégique accélère la commercialisation de solutions biosourcées à l’aide de procédés industriels viables. Biofore Base est une plateforme qui soutient nos différentes activités avec un pilotage et un développement de produits solides à l’échelle mondiale, ainsi que le développement de produits et de matériaux renouvelables et recyclables », a noté Heikki Ilvespää, vice-président de la R&D chez UPM. En plus de la recherche, les centres de recherche d’UPM réalisent également des activités de pilotage et d’analyse.

Le centre de Lappeenranta se concentre sur les activités du groupe en croissance : produits biochimiques, biocarburants et emballages spécialisés, ainsi que les nouvelles voies de valorisation de la pâte à papier. Il joue un rôle important dans la transition d’UPM en tant que pionnier de la bioéconomie. Le centre de Changshu, actuellement en rénovation et qui ouvrira à l’automne 2021, vient en soutien de diverses activités d’UPM. Il possède notamment des capacités de pilotage pour les papiers spéciaux et les produits biocomposites. Enfin, le centre de Leuna sera spécialisé dans le développement de produits biomoléculaires.

Partager cet article avec :