Sederma et Alganelle vont produire des actifs cosmétiques avec des microalgues

Partager cet article avec :
Des microalgues utilisées comme usines cellulaires.

Sederma, filiale du groupe britannique Croda spécialisée dans le développement d’ingrédients actifs pour l’industrie cosmétique, vient d’entamer un partenariat avec Alganelle, une société française innovante spécialisée dans la biologie synthétique dans le domaine des microalgues.

Cette alliance permet de combiner l’expertise de Sederma, en science des peptides pour des applications cosmétiques, avec le savoir-faire d’Alganelle qui reprogramme des microalgues pour les convertir en usines cellulaires photosynthétiques, capables de produire des actifs cosmétiques du futur.

Dans le cadre de cette alliance, la plate-forme microalgues d’Alganelle sera donc utilisée pour produire un ingrédient de Sederma qui est en phase de développement. Un brevet sera publié fin août de cette année.

Pour Sederma, cette opération marque le début d’un passage de la synthèse chimique à la biologie de synthèse pour la production de ses actifs best-sellers, avec la garantie d’accéder à des produits d’une grande efficacité, plus sûrs et issus de ressources naturelles, tout en préservant la biodiversité et l’environnement.

Levée de fonds en cours pour Alganelle

Créée il y a sept ans par Ghislaine Tissot-Lécuelle, Alganelle emploie actuellement trois personnes au Bourget-du-Lac, en Savoie. Outre cette activité de CRO et de co-développements avec des leaders industriels, comme Sederma, pour produire à façon, via sa plateforme microalgues, Alganelle développe également ses propres peptides et protéines recombinants qu’elle envisage de produire, puis commercialiser en tant qu’actifs cosmétiques ou pharmaceutiques, dans les trois ans à venir. L’objectif est d’ailleurs de lever un montant de 2 à 2,5 millions d’euros auprès de fonds d’investissements ou d’industriels avec la possibilité d’un co-ticket. Jusqu’à présent, la société a été soutenue financièrement, en partie par des emprunts bancaires grâce à la Banque Populaire Auvergne Rhône-Alpes, Bpifrance et Réseau Entreprendre Savoie. Depuis novembre 2015, le groupe Seqens détient également une participation minoritaire dans Alganelle.

Partager cet article avec :