Résultats : Carbios toujours en mode start-up

Partager cet article avec :
Carbios pourrait installer son démonstrateur dans la Vallée de la Chimie (vue du Belvédère Les Clochettes).

La société clermontoise spécialisée dans la bioplasturgie Carbios a publié le 6 avril 2021 ses résultats financiers pour l’exercice 2020. Les produits d’exploitation de l’année écoulée s’élèvent à 1,6 millions d’euros, soit une augmentation de 9,3 % en glissement annuel. La société étant axée sur le développement industriel de ses procédés, la majorité des produits d’exploitations proviennent de subventions et de prestations. Compte tenu de cette politique, les charges d’exploitations se sont élevées à 8,5 M€ au cours de l’exercice 2020 – dont 61 % dédiées à la R&D – contre 5,9 M€ en 2019. Cette augmentation des charges d’exploitation explique la chute des résultats d’exploitation de 33 % au cours de l’exercice, pour s’établir à -6,8 M€. Même tendance pour les résultats courants avant impôts : ils s’établissent à -6,9 M€ alors qu’ils s’élevaient à -4,5 M€ en 2019.

Construction d’une unité

Malgré des résultats en demi-teinte, Carbios a annoncé à la même occasion un projet de construction d’une unité de référence inédite exploitant sa technologie de recyclage à 100 % du polyéthylène téréphtalate (PET). Elle devrait permettre la production annuelle de 40 000 tonnes de PET recyclé. En outre, cette unité « consolidera le modèle d’affaires de la société qui demeurera la concession de licences d’exploitation de ses technologies et savoir-faire et la vente d’enzymes à ses licenciés, qui construiront leurs propres unités de production de PET recyclé ». Avant d’entamer la construction de cette unité, qui devrait entrer en fonctionnement en 2024, la société mettra en opération un démonstrateur industriel à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). « Dans le contexte sanitaire sans précédent que nous avons connu, je suis fier des progrès notables réalisés en 2020. Grâce à l’engagement de nos collaborateurs et aux nombreux défis qu’ils ont su relever, nous avons réussi à accélérer  le développement de notre portefeuille de technologies et à conforter notre place de leader mondial dans le domaine du recyclage et de la biodégradation enzymatique des plastiques et textiles », a déclaré Jean-Claude Lumaret, directeur général de Carbios.

Partager cet article avec :