Résultats : Metex en ligne avec sa transformation industrielle

Partager cet article avec :
Benjamin Gonzalez, CEO Metabolic Explorer.

La cleantech française Metabolic Explorer (Metex) a publié le 29 mars 2021 ses résultats pour l’exercice financier de 2020. La société affiche un chiffre d’affaires de 50 000 euros pour l’année écoulée, soit une chute de 85 % en glissement annuel. « Compte-tenu du plan de développement stratégique du groupe reposant prioritairement sur l’industrialisation et la commercialisation du 1,3-propanediol (PDO) et de l’acide butyrique (AB) ainsi que sur l’élargissement de son portefeuille produit via sa plateforme technologique Altanøøv, Metex précise que son chiffre d’affaires ne constitue pas, à ce stade, un indicateur pertinent de l’activité ».

Pour Metex, 2020 se traduit également par une augmentation des charges opérationnelles, qui s’élèvent à -12,5 millions d’euros, alors qu’en 2019 elles s’établissaient à -10,4 M€. Cette augmentation est en ligne avec l’évolution du modèle de la société : en produisant de l’acide glycolique à l’échelle du démonstrateur industriel, les frais de recherche et développement ont été augmentés. En ce qui concerne le résultat opérationnel courant avant paiement en actions et éléments non courants, celui-ci a diminué de 23,6 % en glissement annuel pour s’établir à -10,6 M€. Cependant, la société a une structure financière renforcée sur le premier trimestre 2021 grâce à l’obtention d’un prêt de 5 M€ pour sa filiale Metex Nøøvista, ainsi que sa sélection par le plan France Relance permettant à la société d’obtenir une subvention de 9,6 M€.

Au cours du deuxième trimestre 2021, Metex devrait finaliser l’acquisition d’Ajinomoto Animal Nutrition Europe, ce qui permettrait à la société d’industrialiser sa production d’acide glycolique. À la même période, Metex Nøøvista devrait débuter la commercialisation de PDO et d’AB.

Partager cet article avec :