Protéines : DSM s’empare de Vestkorn Milling

Partager cet article avec :

Le chimiste néerlandais Royal DSM a signé un accord d’acquisition avec la société norvégienne Vestkorn Milling. Il s’agit de l’un des principaux producteurs européens d’ingrédients dérivés de pois et de haricots pour les produits à base de protéines végétales. L’accord, qui doit être signé à la fin du quatrième trimestre de 2021, porte sur une valeur d’entreprise de 65 millions d’euros. Avec cette opération, DSM franchit une nouvelle étape dans sa stratégie de création d’une entreprise de protéines alternatives, entamée via la création de la coentreprise Olatein, en partenariat avec le groupe Avril en juillet 2020. « De plus en plus, les producteurs d’aliments et de boissons du monde entier recherchent des partenaire qui peuvent offrir un portefeuille intégré d’ingrédients, d’expertise et de solutions pour les aider à se différencier et à arriver rapidement sur le marché. Ceci est particulièrement important dans l’espace très dynamique des alternatives à la viande, où les attentes des consommateurs et de la société concernant le goût, la texture et le profil nutritionnel authentiques, ainsi que l’impact climatique, deviennent de plus en plus importants », a déclaré Patrick Niels, vice-président exécutif de la division Food & Beverage de DSM. Avec cette opération, DSM ajoute 55 employés à ses équipes, spécialisés dans la production de protéines, d’amidons et de fibres alimentaires. Ces ingrédients sont complémentaires à l’offre de DSM qui propose actuellement des ingrédients permettant d’améliorer la fonctionnalité, la texture et la valeur nutritionnelle des boissons et aliments à base de plantes développés par ses clients. DSM s’est fixé comme objectif d’alimenter 150 millions de personnes grâce aux protéines alternatives d’ici à 2030.

Partager cet article avec :