Protéines d’insectes : Ÿnsect s’empare de Protifarm

Partager cet article avec :
Ynsect rachète le Néerlandais Protifarm. – (c)Protifarm

Ÿnsect, entreprise innovante spécialisée dans l’élevage d’insectes et leur transformation en ingrédients, a annoncé l’acquisition de l’agri tech néerlandaise Protifarm. Cette société est spécialisée dans la production d’ingrédients à base d’insectes à destination de l’alimentation humaine. Avec cette acquisition, dont le montant n’a pas été communiqué, Ÿnsect se dote d’une troisième ferme verticale à Emerlo (Pays-Bas). « La stratégie et le positionnement de Protifarm correspondent parfaitement à nos objectifs à long terme et à nos valeurs de durabilité. Cette acquisition est une étape clé, qui renforce la position de leader d’Ÿnsect sur le marché mondial et nous permet d’accélérer dans l’alimentation humaine et animale avec des produits complémentaires », a commenté Antoine Hubert, p-dg d’Ÿnsect. À ce jour, le site d’Emerlo produit 1 000 tonnes par an d’ingrédients, et est doté d’une capacité de production pouvant atteindre 20 000 t/an. Cette acquisition permet à Ÿnsect d’augmenter son volume de production et devrait être en mesure de produire 230 000 t/an d’ingrédients. Protifarm va également apporter 40 ans d’expérience dans l’élevage d’insectes, et possède 37 brevets dans dix catégories, portant ainsi le nombre total de brevets détenus par Ÿnsect à plus de 300.

Se développer sur le marché de l’alimentation humaine

Protifarm est déjà présent sur le marché de l’alimentation humaine en Allemagne, aux Pays-Bas, en Angleterre, au Danemark et en Belgique, où il distribue des ingrédients à partir de différents insectes, dont le scarabée Molitor, espèce exploitée également par Ÿnsect. Cette opération intervient quelques semaines seulement après l’avis positif de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA) quant à l’utilisation du ver de farine dans l’alimentation humaine. Protifarm a récemment déposé un dossier auprès de l’EFSA pour la consommation humaine d’un autre insecte, le scarabée Buffalo. Les apports nutritifs de ces deux insectes étant différents, ils « répondent à des besoins complémentaires ». « Nous ne sommes qu’au tout début de l’évolution des habitudes alimentaires vers un modèle plus sain et plus durable. La demande des consommateurs pour des produits répondant à ces besoins est ainsi amenée à croitre de manière exponentielle dans les années à venir. Le rapprochement des activités de Protifarm, leader dans l’alimentation humaine à base d’insectes et d’Ÿnsect, leader dans l’alimentation animale va nous permettre de répondre à cette demande à l’échelle mondiale », a déclaré Tom Morhmann, p-dg de Protifarm.

Partager cet article avec :