Protéines d’insectes : Ÿnsect se lance sur le marché de l’alimentation humaine

Partager cet article avec :
Ynsect produits des molécules à valeur ajoutée à partir d’insectes.

L’Autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA) a publié le 13 janvier un avis positif quant à l’utilisation du ver de farine dans l’alimentation humaine. Cette décision fait suite au travail mené par le groupe Alimentation humaine de l’Ipiff (International platform of insects for food and feed). Une bonne nouvelle pour Ÿnsect, qui produit des ingrédients à partir du scarabée Molitor, également appelé ver de farine. Cet avis montre que les ingrédients produits par Ÿnsect sont adaptés à la consommation humaine, contrairement à d’autres espèces d’insectes utilisées uniquement pour l’alimentation animale. « Nous ne pouvons que nous féliciter de cette avancée. Il s’agit d‘une étape importante qui vient récompenser le travail mené depuis des années par l’ensemble du secteur. Il démontre, s’il le fallait, l’excellence de la filière européenne et française et son leadership mondial », a expliqué Antoine Hubert, p-dg d’Ÿnsect.

Ÿnsect a déjà identifié le potentiel de ce type d’ingrédients et a développé ŸnMeal, un ingrédient à base de protéines d’insectes déshuilés et adapté à l’alimentation humaine, notamment pour la nutrition sportive et santé. La société a donc déposé un dossier Novel Food auprès de l’EFSA, dans lequel elle démontre notamment un profil allergène plus faible que pour un insecte entier. Elle devrait également déposer un dossier GRAD à la FDA (Federal drug administration) aux États-Unis pour le marché mondial de la nutrition sportive et santé.

Partager cet article avec :