Protéines d’insectes : InnovaFeed dévoile ses ambitions à Nesle et à l’international

Partager cet article avec :
InnovaFeed produit des protéines pour l’alimentation animale à partir de larves de mouches.

InnovaFeed a eu une actualité chargée le 19 novembre dernier. La start-up spécialisée dans l’élevage et l’exploitation d’insectes a d’abord annoncé le démarrage de son site de production de protéines d’insectes à Nesle (Somme). Il s’agit de « la plus importante unité de production au monde en activité », grâce à sa capacité de production annuelle de 100 000 tonnes d’ingrédients dont 15 000 tonnes de protéines, avant d’être égalée par la future unité de production d’Ynsect qui devrait atteindre une capacité de 100 000 tonnes par an également. InnovaFeed espère nourrir 400 000 tonnes de poissons, volailles et porcs par an grâce à des protéines extraites de la mouche soldat noire (Hermetia illucens). Le site de Nesle est conçu sur le modèle de la symbiose industrielle, avec ses partenaires Tereos (installé sur le même site) et Kogeban : le site réalise une production 100 % circulaire qui permet d’éviter les émissions de 57 000 tonnes de CO2 par an, soit une réduction de 80 % selon l’analyse de cycle de vie réalisée par la société de conseil en développement durable Quantis.

Puis dans la journée, le gouvernement a annoncé qu’Innovafeed faisait partie des 31 premiers lauréats du programme « France relance » qui a pour but de soutenir des projets d’implantation d’activités industrielles stratégiques sur le territoire français. Si le montant qui sera alloué à InnovaFeed n’a pas été précisé, il devra permettre d’accroître encore ses ambitions sur ce site de Nesle. « L’entreprise souhaite poursuivre ses investissements pour bâtir à  Nesle   le  plus  grand site  de  production et  de transformation d’insectes au monde, participant ainsi à la redynamisation industrielle des territoires par la création de nombreux emplois directs et indirects », a précisé le gouvernement.

Une levée de fonds de 140 M€

Le même jour, InnovaFeed a annoncé avoir réalisé avec succès une levée de fonds de 140 millions d’euros, portant ainsi à 200 M€ les financements sécurisés depuis sa création en 2016. Grâce au renouvellement de la confiance de ses actionnaires Creadev et Temasek, InnovaFeed devrait être en mesure de financer son développement à l’international. Pour cela, la start-up a récemment signé avec Archer-Daniels-Midland Company (ADM) aux États-Unis. Ce partenariat a pour objectif de reproduire son modèle industriel sur « le plus grand site agricole américain » à Decatur dans l’Illinois. Les coproduits du maïs transformés par ADM sur le site de Decatur place serviront à nourrir les insectes. L’unité, dont la construction démarrera en 2021, devrait être ainsi en mesure de produire 60 000 tonnes de protéines d’insectes par an.

Fort de ces projets, lnnovaFeed prévoit d’augmenter considérablement ses effectifs d’ici 2023, en  passant   de  115 à  296  salariés,  et ambitionne de créer  entre 5 000 et 10 000 emplois directs d’ici 2030.

Partager cet article avec :