Polyamide 11 : Arkema maintient son calendrier à Singapour

Partager cet article avec :
Ricin
Le ricin est une plante tropicale source d’huile, qui permet de fabriquer le Rilsan d’Arkema.

Le chimiste français Arkema a confirmé être dans les temps pour démarrer la production d’amino 11 et de polyamide 11 dans sa future unité de Jurong Island, à Singapour, au premier semestre 2022. Ce projet, annoncé en 2017, permet de construire la « plus grande bio-usine intégrée au monde dédiée aux polymères de haute performance ». Cette unité permettra à Arkema d’augmenter de 50 % sa capacité mondiale de production de polyamide 11, plus connu sous le nom de Rilsan. Jusqu’à présent Arkema ne produisait de l’amino 11 que dans son unité de Marseille, l’usine de Jurong sera donc la deuxième du groupe à en produire. En ce qui concerne le polyamide 11, trois autres unités en produisent : celles de Serquigny (Eure), de Birdsboro (Pennsylvanie, États-Unis) et de Zhangjiagan (Chine).

« Après avoir été confrontés très tôt à des difficultés liées à la pandémie, nous travaillons désormais à plein régime et entrons dans la phase la plus active de la construction avec près de 2 000 personnes attendues sur le site pendant les mois d’été », a commenté Erwoan Pezron, directeur général adjoint de la division polymères haute performance d’Arkema. Cette unité permettra au chimiste de répondre à la forte croissance de la demande en matériaux avancés biosourcés et recyclables. En effet, le Rilsan trouve des applications dans des secteurs à fort développement comme les véhicules à énergies nouvelles, l’impression 3D ou encore les biens de consommation et le sport. Pour financer cette usine représentant un investissement de 300 millions d’euros, Arkema a placé sa première obligation verte en octobre 2020. La production de cette unité sera issue à 100 % de graines de ricin provenant d’une culture durable.

Partager cet article avec :