Metex Nøøvista a inauguré son usine à Carling

Partager cet article avec :

La plateforme Chemesis, à Carling en Moselle, était en fête le 23 septembre 2021, avec l’inauguration d’une première usine de chimie verte, propriété de Metex Nøøvista, filiale de la société Metabolic Explorer (Metex). Une fois stabilisée, l’unité produira 5 000 t/an de propanediol pour des applications cosmétiques ou matériaux et 1 000 t/an d’acide butyrique pour l’alimentation animale ou l’olfaction. Pour l’heure, Benjamin Gonzalez, président-fondateur de Metabolic Explorer, a fait état d’un écart de fonctionnement au niveau du système de refroidissement d’une unité de distillation, en raison de dépôts calcaires qui ont progressivement entartré des échangeurs de chaleur. Les appareils concernés vont être détartrés ou remplacés, et un dispositif d’adoucissement de l’eau sera installé pour un redémarrage prévu la semaine du 4 octobre et une reprise des expéditions de produits à partir de mi-novembre 2021.

Au final, l’unité aura représenté un investissement de 50 M€, dont 20 M€ apportés par le fonds SPI, géré par Bpifrance, et 12 M€ de subventions publiques.

« Nous avons fait un grand pas en vue de devenir une ETI leader de la production par fermentation en Europe, avec l’ambition de mettre sur le marché un nouvel ingrédient biosourcé, chaque année », a déclaré Benjamin Gonzalez. Non seulement, son groupe a réussi cette première à Carling, mais il s’est aussi porté acquéreur, en mai dernier, d’Ajinomoto Animal Nutrition Europe, une filiale du groupe japonais éponyme, spécialisée dans la production d’acides aminés, permettant de baisser l’empreinte carbone de l’alimentation animale.

En 2021, sa société devrait afficher plus de 170 millions d’euros de chiffre d’affaires pour un effectif de 450 collaborateurs.

Partager cet article avec :