Matériaux : Kuraray lance un nouvel emballage

Partager cet article avec :

Le chimiste de spécialités Kuraray Europe, filiale du Japonais Kuraray, a lancé un nouveau type d’emballage pour les fruits et légumes. Il s’agit d’une technologie d’enrobage mise au point par Liquidseal qui préserve la fraîcheur de ces denrées jusqu’à deux fois plus longtemps. Et en utilisant les alcools polyvinyliques haut de gamme (PVOH) de Kuraray, l’entreprise néerlandaise a mis au point un enrobage s’adaptant à chaque type de fruit ou de légume. Afin d’assurer la préservation, l’enrobage doit adhérer parfaitement à la peau afin d’éviter tout contact avec l’oxygène.  « Divers procédés d’applications de revêtements protecteurs sont bien connus et établis dans l’agriculture. Pour les agrumes, les agriculteurs utilisent, par exemple, des machines pour l’application de cire. Tandis que des procédés de trempage et de pulvérisation sont plus courants pour d’autres types de fruits », a expliqué Glenn Groenewegen, manager R&D de Liquidseal.

Avec cette technologie, Liquidseal profite de deux avantages : la compatibilité des matériaux PVOH de Kuraray avec les substances organiques et leurs excellentes propriétés barrières, et un pH très équilibré. Ces enrobages sont donc compatibles avec les agents phytosanitaires biosourcés utilisant des cultures bactériennes plutôt que des principes actifs synthétiques. Grâce aux très bonnes propriétés barrières des PVOH, l’enrobage retient les produits agrochimiques exactement là où ils sont nécessaires, permettant ainsi de diminuer la quantité de produits de conservation utilisés. Actuellement, Kuraray travaille au développement d’un enrobage comestible cette fois. « Jusqu’à présent, nos enrobages sont exclusivement homologués pour les fruits et les légumes épluchés avant d’être consommés. C’est pourquoi nous travaillons actuellement sur une nouvelle formulation, qui conserve plus longtemps la fraîcheur des fruits et légumes à peau comestible », a commenté Glenn Groenewegen. Pour rappel, Kuraray a pris part en septembre 2020 à un programme de R&D visant notamment à développer des alternatives aux plastiques dans les emballages alimentaires.

Partager cet article avec :