LGO : Une nouvelle application pour Circa

Partager cet article avec :

Le spécialiste de la conversion de coproduits de la biomasse en produits chimiques avancés Circa Group pourrait avoir trouvé une nouvelle voie de valorisation pour son levoglucosénone (LGO). En effet, une équipe de chercheurs du Green Chemistry Center of Excellence de l’Université d’York (Royaume-Uni) a montré que l’utilisation du solvant renouvelable Cyrene combiné à un nouveau dérivé de LGO améliorait les performances dans la production de membranes. Cette combinaison, lorsqu’elle est utilisée comme solvant, améliore également la synthèse bio-catalysée de polyesters. « Comme avec Cyrene, Cygnet 0.0 offre un ensemble de propriétés de polarité jamais vues auparavant dans les solvants glucidiques et avec Cygnet 0.0, il existe des similitudes intéressantes avec le solvant halogéné dichlorométhane. Dans nos recherches, nous avons utilisés ces propriétés uniques pour nous aider à atteindre des performances exceptionnelles dans la synthèse de polymères et de membranes », a commenté le professeur James Clark, de l’université d’York.

Le Cyrene, un dérivé de LGO, est élaboré via un procédé de conversion de cellulose issue de coproduits papetiers : la technologie Furacell. Le LGO est un building-block permettant de développer des solvants biosourcés – tels que le Cyrene et le Cygnet 0.0 – pouvant être utilisés comme alternative aux solvants fossiles soumis à une forte pression réglementaire en raison de leur toxicité. Le procédé Furacell permet de réduire l’empreinte carbone des solvants jusqu’à 80 % par rapport à des procédés à base de pétrole. Il permet également d’éviter les émissions de SOx et de NOx.

Partager cet article avec :