L’engagement de L’Oréal reconnu par l’ONU

Partager cet article avec :

Pour la septième année consécutive, L’Oréal a été reconnu comme entreprise du Global Compact Lead, dont il est membre depuis 2003, par les Nations unies (ONU). Le groupe a été récompensé pour son engagement continu en faveur des Dix principes du Pacte mondial des Nations unies, et pour avoir placé les objectifs de développement durable (ODD) au cœur de sa stratégie de croissance. Le Global Compact demande aux acteurs économiques d’aligner leur stratégie sur les dix principes universels liés aux droits humains, au travail à la protection de l’environnement et à la lutte contre la corruption. « Les entreprises peuvent et doivent être une force au service du bien collectif. De plus en plus, les entreprises comprennent qu’il ne sera pas possible de prospérer dans une société qui n’est pas inclusive ou durable », a déclaré Alexandra Palt, directrice générale de la responsabilité sociale et environnementale de L’Oréal. L’ambition du groupe, pour la décennie à venir, est d’inscrire ses activités dans les limites planétaires et de contribuer à relever certains des défis environnementaux et sociaux les plus urgents. L’Oréal s’est notamment engagé, d’ici à 2030, à : réduire ses émissions de gaz à effet de serre, tous scores confondus, de 50 % par produit fini ; contribuer à restaurer un million d’hectares d’écosystèmes dégradés grâce au Fonds L’Oréal pour la régénération de la nature ; aider 100 000 personnes issues de communautés défavorisées à accéder à l’emploi ; et veiller à ce que 100 % des employés de ses fournisseurs stratégiques soient rémunérés au moins au niveau du salaire décent.

Partager cet article avec :