Le gouvernement veut faire accélérer la chimie biosourcée

Partager cet article avec :
(c)France Chimie

Le gouvernement veut accélérer dans le secteur des « produits biosourcés et biotechnologies industrielles – Carburants durables ». Une stratégie sera d’ailleurs bientôt présentée et mobilisera le 4e Programme d’investissements d’avenir (PIA).

Elle s’articulera autour de cinq axes principaux :

  • poursuite du soutien à la recherche et à l’innovation sur les biotechnologies industrielles, les produits biosourcés et les carburants durables ;
  • anticipation des besoins de compétences ;
  • sécurisation de l’approvisionnement en biomasse ;
  • développement des marchés nationaux et à l’export des produits biosourcés ou issus de biotechnologies ;
  • aide à l’investissement productif et au développement de l’offre française.

Cette annonce a été faite dans le cadre d’une actualisation du contrat de filière « Chimie et matériaux » datant de 2018. En effet, un avenant a été signé le 8 octobre, à Lyon, en présence de Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, ministre en charge de l’Industrie, et Luc Benoit-Cattin, président de France Chimie et du comité stratégique de la filière qui regroupe les secteurs de la chimie, du papier/carton et de la plasturgie.

Le secteur de la chimie biosourcée et des biotechnologies est déjà en plein mouvement dans le pays. Sur les 135 projets de la branche chimie lauréats des dispositifs de soutien à l’investissement du plan de France relance, 26 relèvent déjà de la chimie biosourcée et des biotechnologies, représentant 404 M€ d’investissements et 48 M€ d’aides.

Partager cet article avec :