L’ANSM autorise un essai clinique pour un produit d’AlgoSource

Partager cet article avec :

La société au service de la santé par les microalgues AlgoSource a reçu l’autorisation de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour réaliser l’étude clinique Property. Ce programme, initié en partenariat avec le CHU de Nantes (Loire-Atlantique), est destiné à évaluer la neurotoxicité chez des patients atteints de cancer gastro-intestinal métastasique prenant Phycocare ou un placebo pendant une chimiothérapie à base d’oxaliplatine. Phycocare est un extrait liquide de la microalgue spiruline, fortement dosé en phycocyanine, la molécule bioactive de la spiruline, produit par AlgoSource. La société a déjà réalisé une pré-étude clinique en double-aveugle randomisée contre placebo entre 2016 et 2018, en partenariat avec le laboratoire Biofortis-Mérieux, pour valider les propriétés antioxydantes et de protection contre le stress oxydatif de son complément alimentaire phare, le Spirulysat.

Ce nouvel essai clinique vise à mesurer les effets de Phycocare sur la réduction des neuropathies périphériques, effet secondaire fréquent de la chimiothérapie par oxaliplatine. Il peut provoquer des troubles de la sensibilité et de la motricité de plus ou moins longue durée, affectant ainsi la qualité de vie du patient. Actuellement, aucun traitement n’existe pour la prise en charge de cet effet secondaire. L’étude sera réalisée au sein de sept hôpitaux français et les premiers patients seront recrutés en janvier 2022. Il s’agira du premier essai clinique visant à tester des extraits de microalgues sur des patients atteints de cancers.

Partager cet article avec :