La consommation de biomasse solide augmente en Europe en 2019

Partager cet article avec :
La première pierre du projet Novawood a été posée le 27 février. – (c)Françoise de Vaugelas

EurObserv’ER, consortium spécialisé dans le suivi du développement des énergies renouvelables dans l’Union européenne, a publié le « Baromètre biomasse solide 2019 ». La biomasse solide regroupe tous les composants organiques solides qui sont utilisés comme combustible, tels que le bois et ses dérivés, la paille, la bagasse, les déchets animaux ou encore les résidus végétaux solides. La consommation de ce type de biomasse afin de produire de l’énergie a augmenté de 2,2 % en 2019, atteignant ainsi les 102,6 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep). Cette tendance est notamment influencée par la croissance de la production électrique à partir de biomasse solide de plusieurs États membres : cette production dans l’Europe des 28 (UE28) est estimée à 106 TWh en 2019, soit une augmentation de 5,8 % en un an. La consommation de chaleur en augmentation en 2019 de 1,2 % a également participé à l’accélération de l’usage de biomasse solide dans l’UE28, notamment grâce à la mise en service de nouvelles centrales à cogénération de biomasse en France et aux Pays-Bas. Les principaux consommateurs de biomasse solide en Europe sont : le Royaume-Uni (509 ktep), les Pays-Bas (354 ktep), la Pologne (320 ktep), la Suède (272 ktep), la République Tchèque (267 ktep), l’Allemagne (131 ktep) et la Finlande (12 ktep).

Partager cet article avec :