Innovation : Le CNRS récompense la chimie durable

Partager cet article avec :
François Jérôme a reçu la médaille de l’innovation du CNRS 2021.

Le centre national de la recherche scientifique (CNRS) a dévoilé le 15 avril 2021 les lauréats de la médaille de l’innovation. Créée il y a dix ans de cela, cette distinction honore les personnalités dont les recherches ont mené à des innovations marquantes sur le plan technologique, économique et social, valorisant la recherche scientifique française. François Jérôme, directeur de recherche à l’institut de chimie des milieux et matériaux de Poitiers (IC2MP), est un des quatre lauréats de l’édition 2021. Il a reçu cette médaille pour ses travaux qui visent notamment à l’élaboration de molécules d’intérêt à partir de la biomasse comme substitut au pétrole. Il se base sur l’utilisation d’agents physiques (champs électriques, ondes de choc, ondes ultrasonores) pour déclencher des réactions de transformation de sucre d’origine végétale en produits chimiques divers tels que des tensioactifs, des solvants ou encore des monomères. François Jérôme collabore avec le groupe Solvay depuis 2014 afin d’accélérer la mise sur le marché de produits innovants, ainsi qu’avec d’autres acteurs  tels que ARD, le FCBA ou Seprosys. « L’essor d’une chimie durable passe par la construction de liens étroits entre les scientifiques, les industriels et la société », a précisé François Jérôme. Il est à l’origine de la fédération de recherche du CNRS Increase, créée en 2015, qui réunit huit laboratoires et plusieurs industriels.

Au palmarès de cette même édition, Antoine Aiello a reçu la médaille du CNRS pour sa plateforme Stella mare dédiée à l’ingénierie écologique marine et littorale. Nora Dempsey a été récompensée pour ses travaux de développement de procédés de synthèse de micro-aimants haute performance dont elle contrôle la structure magnétique à différentes échelles. Amanda Silva Brun, quant à elle, a été récompensée pour son travail pour le développement de thérapies à partir de vésicules extracellulaires et de compréhension des mécanismes associés.

Partager cet article avec :