Glycérine : OMV se lance dans les biocarburants

Partager cet article avec :

Le chimiste autrichien OMV a fait part de son intention de construire une unité pilote au sein de sa raffinerie de Schwechat (Autriche). Ce pilote permettra la production de biocarburant avancé, ou de deuxième génération (2G), en utilisant un procédé développé en interne par la société. La construction de cette unité, qui représente un investissement de 30 millions d’euros, devrait démarrer dès le deuxième trimestre 2021. « Après plus de cinq ans de recherche, nous investissons maintenant dans une usine pilote « Glycerin2Propanol » et contribuons ainsi au développement ultérieur de biocarburants avancés. La nouvelle usine fera partie de la chaîne de valeur existante de la raffinerie de Schwechat et constitue un élément supplémentaire du modèle commercial durable d’OMV », a déclaré Thomas Gangl, Chief Downstream Operations Officer chez OMV.

La future unité pilote utilisera un catalyseur développé en interne permettant de produire du propanol à partir de glycérine, coproduit de la fabrication de biodiesel, de détergents et de savons. Cette matière première, qui n’entre pas en compétition avec les matières premières agricoles à destination de l’alimentation, est considérée comme une matière première avancée dans le cadre de la directive européenne RED II relative aux biocarburants. Cette unité pilote, d’une capacité annuelle de production de 1,25 million de litres d’éthanol, devrait entrer en production dès 2023. OMV a pour objectif à long terme de commercialiser sa technologie pour produire 125 millions de litres par an.

Partager cet article avec :