Filière : Une chaire pour l’ingénierie du bois

Partager cet article avec :

DRTL’université de Bordeaux et l’Institut de mécanique et d’ingénierie (I2M) ont annoncé le 9 décembre le lancement officiel de la chaire Eco-ingénierie du bois (E2WP). L’ambition de cette chaire est de répondre aux enjeux de la filière bois en associant recherche et déploiement de connaissance dans le tissu économique de la filière. L’objectif : créer, dans un esprit Living lab, un laboratoire d’innovation ouvert et collectif au service des entreprises et de la filière bois. Pour ce faire, le projet de cette chaire se décline en quatre volets de recherche : développer les connaissances actuelles quant aux ressources en matière première ; développer un outil d’analyse de cycle de vie (ACV) mettant en évidence l’impact de chaque opération élémentaire du processus de fabrication ; créer un véritable outil de conception des massifs collés à partir de sciage et déroulages ; dépasser les conceptions classiques des composants bois et embrasser de nouveaux concepts de fabrication des matériaux en intégrant les concepts du bio-mimétisme ou les procédés de fabrication additive.

Cette chaire vise à appuyer scientifiquement et technologiquement le développement de nouveaux modèles d’ingénierie au regard de la disponibilité de la ressource et de la transition énergétique. Pour cela, elle mutualise les sources de financement (mécénat, collaborations, prestations, subventions). On retrouve comme co-financeurs de la chaire E2WP les entreprises Beynel, Labadie, Labrousse, Lesbats, TecsaBois, Alliance Forêt Bois, Cap Exo, Dubourdieu 1800, Everad Adhesive et Zuo Paris, ainsi que le Conseil régional de Nouvelle Aquitaine, des laboratoires universitaires (I2M, ISM, IMS, LCTS…), des établissements d’enseignement supérieur et de recherche (université de Bordeaux, Bordeaux INP, CNRS…) et le pôle de compétitivité Xylofutur.

Partager cet article avec :