Filière : L’ACDV élargit ses rangs avec trois nouveaux membres

Partager cet article avec :
François Monnet (Solvay) est le président de l’ACDV.

Ce n’est pas une mais bien trois sociétés qui viennent rejoindre l’association Chimie du Végétal (ACDV). L’association, qui soutient et représente les industriels qui conçoivent, fabriquent et commercialisent des matériaux et produits biosourcés, a annoncé le 2 décembre 2020 l’arrivée de trois sociétés « emblématique de cette nouvelle filière industrielle » qui a été identifiée comme clé par le plan France Relance : Metabolic Explorer (MetEx), BioSynthis et Toulouse White Biotechnology (TWB). « L’ACDV est très fière d’accueillir MetEx, BioSynthis et TWB parmi ses nouveaux membres. Représentant différents maillons de la chaîne de valeur de notre filière, ils illustrent bien la diversité de nos membres, dont la complémentarité est source de vitalité et de pertinence des travaux menés au sein de notre association. Leur ancrage local démontre aussi la richesse du tissu industriel régional  des industriels de la chimie du végétal et des produits biosourcés », a commenté François Monnet, président de l’ACDV.

Après l’Unifap en septembre 2020, l’ACDV accueille donc Metex, cleantech produisant du 1,3 propanediol et de l’acide butyrique par voie fermentaire. « Il est naturel que Metex rejoigne l’ACDV et les autres acteurs industriels de la filière pour apporter une réponse commune aux enjeux de la nécessaire transition écologique et de la nécessaire réindustrialisation de nos territoires », a indiqué Benjamin Gonzalez, président et fondateur de Metex. TWB est un accélérateur préindustriel destiné à accompagner industriels et entrepreneurs des biotechnologies pour développer des produits et procédés à partir de matières premières renouvelables. Aujourd’hui, cet accélérateur regroupe 52 membres et accompagne également le développement de cinq start-up. « Rejoindre l’ACDV, une association de professionnels leader dans le domaine de la bioéconomie, a beaucoup de sens pour TWB, de par la complémentarité des deux structures. TWB s’inscrit dans une démarche d’opérateur en apportant des solutions biologiques alternatives, innovantes et durables aux industriels ; l’ACDV est porteuses des valeurs économiques, sociétales et environnementales de ces solutions biosourcées auprès des pouvoirs économiques et politiques, français et européens », a ajouté Olivier Rolland, directeur exécutif de TWB. BioSynthis, quant à elle, est spécialisée dans le développement et la fabrication d’ingrédients biosourcés et biodégradables à destination du marché cosmétique. « Notre récente implantation en Région Nouvelle-Aquitaine renforce notre stratégie du biosourcé. Rejoindre l’ACDV et participer à la structuration de cette filière industrielle c’est compléter notre engagement d’entreprise par un engagement collectif », a conclu Thierry Bernoud, président de BioSynthis.

Partager cet article avec :