Fermentalg et Suez créent une coentreprise

Partager cet article avec :
Fermentalg et Suez inventent des puits de carbone pour les villes.

La société libournaise Fermentalg et le groupe Suez ont annoncé la création de CarbonWorks. Cette coentreprise, annoncée en janvier 2021, a pour objectif d’accélérer le développement et la commercialisation des solutions de capture et de bioconversion du CO2 (CCU) par voie de photosynthèse micro-algale. CarbonWorks, détenue à parts égales entre les deux sociétés, bénéficiera de l’expertise et du patrimoine résultant du partenariat initié en 2015 entre Suez et Fermentalg. Il a notamment permis de mettre au point les puits de carbone – dont cinq sont en actuellement en fonctionnement – ainsi qu’un dispositif de traitement de la pollution de l’air. « L’urgence climatique est une réalité dans notre quotidien et nécessite d’accélérer les innovations tant technologiques que partenariales. L’entreprise CarbonWorks allie l’expérience et les solutions de Suez en termes d’infrastructures environnementales et de valorisation du CO2, et le savoir-faire de Fermentalg dans la recherche et l’exploitation bioindustrielles des micro-algues, pour proposer des solutions durables dès maintenant et préserver notre planète », a commenté Diane Galbe, directrice générale adjointe du groupe Suez.

Un démonstrateur industriel

La coentreprise développe actuellement un démonstrateur industriel qui sera mis en service au cours du 3ème trimestre 2021. Il sera implanté sur le site de Pot-Au-Pin Energie à Cestas (Gironde) et sera destiné à la capture des émissions de CO2 de l’unité de méthanisation agricole. D’un volume d’une dizaine de m3, il sera capable à terme de capter plusieurs milliers de tonnes de dioxyde de carbone et par conséquent de produire des quantités correspondantes de biomasse algale. Celle-ci sera valorisée en produits de biocontrôle, en biopesticides et en protéines destinées à la nutrition animale et humaine. Soutenue notamment par la région Nouvelle-Aquitaine et Bpifrance, CarbonWorks dispose d’actifs de plus de cinq millions d’euros, d’une trésorerie de 1 M€ et prévoit d’ouvrir prochainement son capital à de nouveaux actionnaires dans le cadre d’une levée de fonds en série A.

Partager cet article avec :