Éthanol cellulosique : Clariant termine sa première unité Sunliquid

Partager cet article avec :

Le 15 octobre 2021, le chimiste suisse de spécialités Clariant a annoncé la fin de la construction de son unité de production d’éthanol cellulosique à Podari (Roumanie). Il s’agit de la première unité à exploiter la technologie Sunliquid permettant la conversion de la lignocellulose en éthanol. Cette unité, qui devrait être opérationnelle dès le quatrième trimestre 2021, transformera environ 250 000 tonnes par an de résidus agricoles afin d’obtenir 50 000 t/an d’éthanol de deuxième génération (2G). « Les biocarburants et les produits biochimiques produits à partir de résidus agricoles jouent un rôle clé dans la réduction de notre empreinte carbone. Cet investissement et la commercialisation réussi de cette nouvelle technologie représentent une étape majeure pour Clariant et une preuve supplémentaire de notre stratégie de croissance ambitieuse, portée par des innovations qui contribuent à un monde plus durable », a déclaré Conrad Keijzer, p-dg de Clariant.

Un déploiement à l’international

La construction de cette unité a nécessité un investissement de plus de 100 millions d’euros. Clariant a également bénéficié du soutien du programme européen BBI JU à hauteur de 24,7 M€. Implantée sur une zone de dix hectares, cette usine a employé 800 personnes le temps de la réalisation des travaux. Le chimiste a également signé des contrats avec plus de 300 agriculteurs locaux pour assurer l’approvisionnement en matières premières. L’achèvement de cette construction, débutée en 2018, est une étape importante pour le déploiement commercial de cette technologie, et vient soutenir la stratégie commerciale de Clariant quant à la commercialisation de sa licence Sunliquid. En effet, après le site de Podari, le chimiste a octroyé en septembre 2019 un accord de licence au groupe polonais Orlen Poludnie pour intégrer une unité d’une capacité annuelle de production de 25 000 t/an au sein de la raffinerie de Jedlicze (Pologne). En janvier 2020, c’est l’Asie qui a été séduite par la technologie Sunliquid. Le troisième accord de licence a été signé avec l’entreprise chinoise Anhui Guozhen Group et Chemtex Chemical Engineering pour la construction d’une unité permettant la production de 50 000 t/an d’éthanol cellulosique dans la province d’Anhui (Chine). Le partenariat avec Chemtex a par la suite été étendu. Il permettra de déployer la technologie Sunliquid en Chine : Clariant fournira les licences et Chemtex prendra en charge les volets ingénierie, approvisionnement et construction. Enfin, en juillet 2020 c’est la société Eta Bio qui a signé un accord de licence avec Clariant. Cette société souhaite construire une unité de production de 50 000 t/an d’éthanol cellulosique à partir de paille de blé à General Toshevo (Bulgarie).

Partager cet article avec :