Emballages : Des films de bionanocomposites à base de gélatine

Partager cet article avec :
(c) Wikicommons

Liliane Samara Ferreira Leite a présenté les résultats de sa thèse de recherche étudiant un nouveau type de production de films à base de gélatine.  Cette thèse, intitulée « Préparation et caractérisation de bionanocomposites à base de protéines et de nanocristaux de cellulose par moulage continu » et réalisée au sein de l’université de Grenoble en cotutelle avec l’université fédérale de Sao Carlos (Brésil), étudie la production de films composés de gélatine et de nanocristaux de cellulose (CNC) pour des applications en tant qu’emballages alimentaires fonctionnels et biodégradables. Ces films ont été produits à l’échelle du pilote en employant un procédé de moulage continu. Ce procédé, en plus de permettre une production de bobines en continu, offre de meilleures propriétés au film. Les tests de traction, d’analyse thermogravimétrique et d’analyse de perméabilité à la vapeur d’eau ont montré que les films gélatine/CNC produit en continu avaient de meilleures performances que ceux produits selon un casting conventionnel. La jeune chercheuse a réussi à étendre l’action des CNC grâce à une fonctionnalisation avec des molécules naturelles, telles que la colophane ou l’acide tannique, produisant ainsi des nanocharges antimicrobiennes ou antioxydantes. Cela offre une nouvelle perspective pour ces films comme matériaux d’emballage alimentaire.

Partager cet article avec :