Économies d’énergie : les professionnels aussi sont concernés !

Partager cet article avec :

[PUBLI-REDACTIONNEL] Les programmes d’économies d’énergie développés ces dernières années ont principalement visé à sensibiliser les particuliers. Pour autant, les professionnels détenteurs de bâtiments tertiaires et industriels sont eux aussi concernés et peuvent œuvrer à réduire leur consommation énergétique.

L’importance du bilan énergétique

Avant de pouvoir agir en faveur de l’environnement, il faut tout d’abord cerner avec précision ses consommations énergétiques, en identifiant les pôles les plus énergivores de votre activité. Cette démarche éco-responsable est indiquée pour les locaux de type bureaux, mais aussi pour les petits immeubles, voire pour les locaux à usage industriel. L’audit énergétique est d’ailleurs obligatoire pour les entreprises de plus de 250 salariés ou pour celles qui ont un chiffre d’affaires supérieur à 50 millions d’euros et de 43 millions d’euros en bilan total. L’audit énergétique est encadré par les normes NF EN 16247. Il est facultatif pour les entreprises de moindre ampleur, qui peuvent néanmoins bénéficier de conseils gratuits, comme avec le bilan personnalisé Eco Energie pour les pros. Ce bilan est l’occasion de découvrir comment faire des économies d’énergie tout en bénéficiant d’aides.

Comment réduire la consommation électrique des entreprises ?

La consommation d’électricité en entreprise pèse parfois de manière importante sur le budget global. Il peut s’agir de lumières qui restent allumées alors que personne n’est présent dans un bureau, mais aussi des frais liés à la climatisation. Le bilan énergétique peut permettre de faire émerger les gaspillages. Un spécialiste des économies d’énergie pourra par ailleurs vous conseiller les mesures à mettre en œuvre pour réduire la consommation. Ainsi, des systèmes informatiques dits intelligents permettent aujourd’hui de piloter l’éclairage, la climatisation et l’alimentation des appareils, comme les ordinateurs de bureau ou les photocopieuses, pour les éteindre en dehors des heures de travail et chaque fois que les locaux ne sont pas utilisés. L’installation de ces systèmes de régulation nécessite certes un investissement initial, mais les économies réalisées permettent rapidement à l’entreprise de rentrer dans ses frais.

Comment réduire ses frais de chauffage dans les bureaux et les locaux tertiaires ?

Les dépenses de chauffage (et souvent de climatisation) constituent un autre pôle financier important pour les immeubles de bureaux et les start-ups. Des aides de l’État sont proposées pour permettre aux entreprises de se lancer dans des travaux d’amélioration énergétique de leurs locaux. Une isolation plus performante permet aisément de réduire les besoins de chauffage, mais aussi de climatisation. Dans certains immeubles, l’isolation des murs peut être difficile à mettre en œuvre, mais il est toujours possible d’envisager le remplacement des menuiseries extérieures. De même, l’entreprise a tout intérêt à repenser son mode de chauffage, s’il est ancien, énergivore et obsolète. L’installation de systèmes photovoltaïques peut permettre de produire une partie de l’électricité dont a besoin l’entreprise, mais aussi de chauffer de l’eau chaude sanitaire et d’alimenter des pompes à chaleur ou des climatisations réversibles. Dans tous les cas, il est important de se faire conseiller par des professionnels formés à la problématique des économies d’énergie.

Vous aimeriez faire effectuer un audit énergétique dans vos locaux d’entreprise ? De nombreux spécialistes vous proposent ce type de prestation, à l’issue de laquelle vous pourrez envisager des mesures correctives visant à réduire votre consommation.

Partager cet article avec :