Deux nouvelles sociétés rejoignent l’ACDV

Partager cet article avec :

L’Association Chimie du Végétal (ACDV) accueille deux nouveaux membres dans ses rangs. L’ACDV soutient et représente les industriels qui conçoivent, fabriquent ou utilisent des matériaux et produits biosourcés. Après Nyco et Novamont en avril 2021, l’association  accueille deux nouvelles sociétés, Activation et Orpia Innovation, tournées vers la réduction de l’empreinte carbone grâce à des alternatives biosourcées aux produits issus de la filière pétrolière. « Nous sommes heureux d’accueillir ces deux nouveaux membres, entreprises innovantes qui boostent la recherche dans le domaine des produits biosourcés et renforcent la représentativité de notre association », a commenté François Monnet, président de l’ACDV.

Activation, créé en 2003, est une société de R&D de voies de synthèse éco-efficientes principalement à partir de matières premières biosourcées. Elle devrait être en mesure de réaliser sa toute première production à l’échelle industrielle au courant de l’année 2022. Son site de production devrait avoir une capacité annuelle de 50 tonnes. « Activation a choisi d’adhérer à l’ACDV pour partager avec l’ensemble de la filière son engagement de valorisation des matières premières biosourcées en développant de nouveaux procédés catalytiques éco-conçus et industrialisables en France », a déclaré Vivien Henryon, président d’Activation.

Orpia Innovation est une société spécialisée dans la valorisation des coproduits de la noix de cajou en solutions chimiques biosourcées. Elle produit des tensioactifs, additifs et polymères biosourcés à destination des industries chimique, cosmétique et des composites et détergents. « Nous sommes convaincus de la nécessité d’évoluer au sein d’un collectif pour faire émerger de réelles alternatives végétales à la pétrochimie. Par son expertise, son organisation et la qualité de ses membres, l’ACDV est un acteur incontournable dans ce domaine, c’est donc tout naturellement que nous avons voulu y adhérer », a expliqué Samuel Mamane, président d’Orpia Innovation.

Partager cet article avec :