Croda se recentre sur le Consumer Care et les Life Sciences

Partager cet article avec :
Le site néerlandais de Croda à Gouda. (c)Croda

En vendant la majeure partie de ses activités Performance Technologies et Industrial Chemicals (PTIC) à Cargill, Croda se restructure pour assurer le futur de l’entreprise. Ainsi, la société se recentre sur ses activités Consumer Care et Life Sciences. Ces deux activités représentent plus de 90 % du résultat opérationnel ajusté du groupe en 2020. Les secteurs Consumer Care et Life Sciences, ainsi que les parties conservées de PTIC deviendront le secteur des spécialités industrielles (IS) et joueront un rôle clé dans le modèle intégré de Croda. « Cette annonce achève notre transition vers une société purement axée sur la consommation et les sciences de la vie. Nous concentrerons notre capital et nos ressources sur la fourniture de solutions durables et la mise à l’échelle de nos technologies de consommation, de santé et de soins des cultures, ce qui entraînera une croissance constante des ventes et une marge bénéficiaire encore plus élevée », a déclaré Steve Foots, directeur général de Croda. Dans le cadre de la transaction, la société Croda va signer un nouvel accord avec Cargill pour l’approvisionnement de certains ingrédients provenant de ses usines dont il conserve le contrôle. En contrepartie, Cargill conclura un accord pour fournir à Croda certains ingrédients provenant des usines cédées.

Cinq sites potentiellement concernés par l’opération

Pour rappel, le montant de la transaction s’élève à 1,03 milliard de dollars (915 M€). L’activité cédée représente 77 % du chiffre d’affaires 2020 de PTIC, et comprend cinq sites de production, dont l’usine de Gouda aux Pays-Bas, l’usine de Hull au Royaume-Uni et Croda Sipo en Chine, ainsi que des laboratoires supplémentaires les aspects clés des activités de l’entreprise cédée dans les matériaux intelligents, les technologies énergétiques et les produits chimiques industriels. Croda Sipo est une joint-venture dont Croda détient 65 %. Le montant de la vente comprend 100 % de Sipo dans l’activité cédée. Si cela n’est pas possible, Sipo sera exclu de la vente, réduisant la contrepartie de 140 M€. Avec cette opération, près de 1 000 employés vont rejoindre les rangs de Cargill. Cet investissement renforcera sa présence sur le marché de la bioindustrie et fait suite à d’autres rapprochements réalisés dans la même optique : celles concernant les coentreprises Qore et NatureWorks, et les acquisitions de Floratech et des activités époxydes d’Arkema.

Partager cet article avec :