Cosmétique : Validation du premier ingrédient clé de Global Bioenergies

Partager cet article avec :
Global Bioenergies
La recherche de Global Bioenergies est abritée au Genopole d’Evry.

La société de biotechnologies industrielles Global Bioenergies a présenté le 26 octobre les résultats de la phase d’évaluation toxicologique de son premier ingrédient clé. Cette évaluation porte sur un ingrédient correspondant à l’une des grandes matières premières utilisées en cosmétique. Spécialisé dans la production d’isobutène biosourcé et se destinant à l’origine à la production de biocarburants, Global Bioenergies s’est réorienté en septembre 2020 vers les cosmétiques. Les travaux d’analyse de ce premier ingrédient cosmétique ont été menés par plusieurs sociétés d’études analytiques et toxicologiques indépendantes. « Nous venons de franchir une étape cruciale dans le développement de cet ingrédient clé. Nous projetons maintenant de commercialiser cette innovation dès 2021 dans un business model permettant d’en maximiser la valeur », a commenté Marc Delcourt, directeur général de Global Bioenergies. L’évaluation de cet ingrédient s’est déroulée sur plus d’un an et en deux étapes : la première phase de mesures analytiques a révélé un niveau de pureté de l’ingrédient très élevé ; et les études fonctionnelles toxicologiques constituant la deuxième phase ont permis de conclure que le composé d’origine naturelle peut être utilisé dans neuf applications en cosmétique, correspondant à des catégories de produits de grande consommation.

Partager cet article avec :