Cosmétique : Gattefossé renforce l’élasticité de la peau

Partager cet article avec :
Gattefossé extrait un actif du kaloupilé. -(c) DR

La société lyonnaise Gattefossé a annoncé le lancement d’un nouveau produit, EleVastin. Ce produit a pour objectif de « lutter contre l’affaissement cutané induit par la gravité ». Pour ce faire, la société utilise des extraits de Murraya koenigii, ou kaloupilé, une plante utilisée depuis des centaines d’années en médecine ayurdévique – médecine traditionnelle indienne – et en cuisine. L’actif employé permet d’augmenter la synthèse de protéines clés impliquées dans la production et le maintien des fibres élastiques fonctionnelles de la peau : l’élastine, la fibrilline-1 et la fibuline-5. Il protégerait également les fibres élastiques de leur dégradation par les élastases. « Le contenu phytochimique de Murraya koenigii est à la fois très riche et bien décrit, ce qui nous a permis d’adopter une stratégie de recherche en extraction végétale très méthodique. En ajustant la polarité des solvants, nous avons pu cibler plus spécifiquement certaines familles moléculaires comme les flavonoïdes, les acides phénols ou les alcaloïdes », a expliqué Boris Vogelgesang, directeur R&D actifs cosmétiques chez Gattefossé.

Les feuilles de kaloupilé sont prélevées à La Réunion sur des parcelles où aucun intrant n’est utilisé. La synergie des phytomolécules est obtenue grâce à un mélange innovant de solvants d’origine végétale et à un procédé d’extraction raisonné. EleVastin répond à la certification Cosmos, et présente un contenu à 100 % d’origine naturelle, selon la norme ISO 16128.

Partager cet article avec :