Chitine : Alpha Chitin démarre la construction de son unité à Lacq

Partager cet article avec :

Le producteur de chitine et de chitosane Alpha Chitin a démarré la construction de son site de production le 21 octobre 2021 sur la plateforme de Lacq (Pyrénées-Atlantiques). Cette unité devrait être en mesure de produire 150 tonnes par an de chitines à partir de ressources végétales et animales, et ce, dès 2023. Pour ce projet, la start-up a investi 14 millions d’euros, grâce au soutien de ses actionnaires : Bpifrance, la région Nouvelle-Aquitaine, le département des Pyrénées-Atlantiques, le bureau de développement économique et attractivité de l’Adour (BDEA), la communauté de communes de Lacq-Orthez (CCLO), les partenaires bancaires (Crédit Agricole Pyrénées Gascogne, BNP, Caisse d’Epargne Pyrénées-Atlantiques, Société Générale), la Financière Pouyanne et TotalEnergies Développement Régional. De plus, Alpha Chitin est lauréat du Plan de relance pour l’industrie, ce qui va lui permettre de bénéficier d’un accompagnement pour sa mise à l’échelle industrielle, sur une superficie totale de 1,2 hectare, et la commercialisation de ses produits. Pour faire fonctionner cette unité, la société prévoit la création de 20 emplois directs d’ici à 2022.

Trois ressources exploitées

Pour produire des chitines et chitosanes, Alpha Chitin exploite trois espèces : l’insecte Hermetia illucens (mouche soldat noire) pour l’extraction de chitine, le krill d’Antarctique pour la production de chitosanes cristallins, et enfin un mycélium de champignons pour la production de chitosanes végan. « Les chitosanes, avec leurs qualités antibactériennes et anti-fongiques naturelles, 100 % compatibles avec le corps humain, apportent des perspectives nouvelles et des solutions novatrices en particulier dans la santé humaine. Nous entendons répondre à la demande croissante des industriels et des biotechs françaises et européens en leur fournissant des chitosanes de grade pharmaceutique dont la traçabilité est totale », a déclaré Philippe Crochard, président d’Alpha Chitin. La demande européenne de chitine  et de chitosanes augmente d’environ 17 % par an, notamment en raison du grand nombre d’applications possibles dans des domaines tels que le traitement de l’eau, les aliments et les boissons, les cosmétiques, l’industrie, la biomédecine ou encore l’agrochimie. C’est pourquoi la société espère démarrer sa production dès 2022 et atteindre rapidement – début 2023 – sa capacité maximale de production. Dans sa feuille de route, Alpha Chitin prévoit de démarrer une étude de travaux afin d’atteindre une capacité de 1 500 t/an en 2025. Une levée de fonds devrait donc être initiée dès le début de l’année 2023.

Partager cet article avec :