Biotechnologies industrielles : Global Bioenergies augmente son capital pour accélérer sur l’isododécane

Partager cet article avec :

La société Global Bioenergies a officialisé une levée de fonds de 14,5 millions d’euros. Une somme qui va lui permettre d’accélérer la production industrielle d’isododécane et financer ses travaux de R&D pour optimiser son procédé en vue d’attaquer de nouveaux marchés. 

L’isobutène renouvelable de Global Bioenegies pourrait servir à la production de nombreux produits tels que des polymères ou des biocarburants. (c)Global Bioenergies

La biotech industrielle Global Bioenergies a levé 14,5 millions d’euros. Ce tour de table a été réalisé grâce à l’émission de 3 510 000 actions nouvelles ordinaires à un prix unitaire de 4,13 €. Cette opération représente 30,9 % du capital existant de la société avant l’opération. « Notre trésorerie s’établit désormais à 21,2 M€, nous assurant ainsi une visibilité s’étendant au-delà du premier semestre 2023. Cette opération nous permet d’accueillir des investisseurs de renom, français et européens, convaincus de l’intérêt de la trajectoire que nous avons entreprise. Nous sommes heureux d’avoir pu y associer les particuliers, dont la participation a dépassé les attentes, lesquels sont chaque fois plus nombreux au capital de la société », a déclaré Samuel Dubruque, directeur administratif et financier de Global Bioenergies. Dans les investisseurs de renom, il est à noter la présence du fonds d’investissements de L’Oréal, Bold Business Opportunities for L’Oréal Development, qui participe à hauteur de 13,3 % de cette levée de fonds. Avec ce nouvel investissement, le géant de la cosmétique a engagé un total de neuf millions d’euros dans la société.

Muscler sa production pour le marché cosmétique 

Dans le détail, 50 % de cette levée de fonds servira à l’accélération de la production d’isododécane biosourcé, à destination du marché du maquillage longue tenue, notamment via la finalisation de la construction de l’unité de production. Pour rappel, Global Bioenergies possède une unité pilote sur la plateforme de Pomacle-Bazancourt (Marne), et a annoncé cette année le rapatriement de son démonstrateur de Leuna (Allemagne) sur cette même plateforme. « Notre future unité industrielle est actuellement en construction. Elle réutilise certaines unités de notre démonstrateur de Leuna, et sera articulée avec la production, pour la phase amont de notre procédé, dans le fermenteur de 180 m3 d’ARD », détaille Marc Delcourt, directeur général de Global Bioenergies. 25 % des fonds levés permettront ensuite de réaliser une future mise à l’échelle, avec un objectif, sur le long terme, d’atteindre le millier de tonnes d’isododécane afin d’alimenter les marchés de la dermocosmétique et des soins capillaires. Pour produire son isododécane, Global Bioenergies fait appel à des sous-traitants, et notamment à ARD, qui fermente des sucres (betteraves, céréales) en un intermédiaire chimique destiné à être transformé en isobutène. Une chaîne de sous-traitants français se charge ensuite de convertir l’isobutène en isododécane cosmétique en utilisant des procédés de chimie verte.

Enfin, les 25 % restants seront destinés aux efforts de R&D ayant pour objectif de diminuer le coût d’exploitation du procédé en vue d’applications telles que les commodités ou les carburants d’aviation durable, d’ici à cinq ans. À terme, la société souhaite adresser les marchés de gros volumes tels que celui des carburants d’aviation durable (SAF). « Nous n’avons jamais abandonné l’idée de faire des biocarburants. Notre technologie pour produire des SAF par fermentation est la plus directe, et a donc le potentiel d’être la moins coûteuse. Nous visons de la faire certifier en 2022 par l’ASTM », a commenté Marc Delcourt. Il est à noter, dans ce tour de table, la participation à hauteur de 1,5 % de Cristal Financière, holding de Cristal Union avec laquelle Global Bioenergies avait créé une joint-venture pour la construction d’unités d’isobutène de taille industrielle.

Partager cet article avec :