Bioraffinerie : Valmet reconstruit le système de prétraitement de la bioraffinerie de RE Energy

Partager cet article avec :
La bioraffinerie de RE Energy à Kalundborg (Danemark) – (c)RE Energy

La société finlandaise Valmet a annoncé sa sélection pour la reconstruction du système de prétraitement de la bioraffinerie de RE Energy à Kalundborg (Danemark). Valmet est un fournisseur mondial de technologies de procédés, d’automatisation et de services pour les industries de la pâte, du papier et de l’énergie. « RE Energy a acquis l’ancienne bioraffinerie avec la ferme intention de la remettre en service. Cela comprend le remplacement du système de prétraitement pour obtenir un fonctionnement stable », a déclaré Henrik Maimann, p-dg de RE Energy. Valmet ayant déjà équipé des usines de pâte à papier, des lignes de production de papier tissu, de carton et de papier, et des centrales électriques pour la production de bioénergie, il constituait un choix logique pour RE Energy. En effet, ce dernier souhaite produire du bioéthanol 2G et de la lignine à partir de paille. Il collaborera également avec une autre société pour produire des ingrédients innovants à partir d’hémicellulose.

L’ancien système d’alimentation de l’usine sera remplacé par un système  en biomasse basé sur la technologie d’alimentation forcée brevetée de Valmet, et une nouvelle unité d’explosion à la vapeur. L’usine pourra traiter cinq tonnes de paille de blé sèche par heure, voire 6 t/h si elle contient 20 % d’humidité. La livraison de l’unité est prévue pour le premier semestre 2022. Le chiffre d’affaires de Vamet en 2020 était d’environ 3,7 milliards d’euros. La société emploie 14 000 personnes à travers le monde.

Partager cet article avec :