Biomatériau : Evonik reprend JeNaCell

Partager cet article avec :

Le chimiste allemand Evonik a repris son compatriote JeNaCell. Après la reprise complète des actifs de la société, le portefeuille de JeNaCell sera intégré aux activités de soins et de santé d’Evonik, permettant ainsi d’élargir le portefeuille de ce dernier. Le chimiste sera désormais en capacité de fournir de la cellulose produite par voie de biotech. Avec cette opération, dont le montant n’a pas été révélé, Evonik accélère le transfert de portefeuille de sa division Nutrition & Care vers des solutions système et étend sa plateforme technologique à l’échelle de la division de matériaux naturels pour les technologies médicales. « La part des solutions systémiques dans la nutrition et les soins doit passer de 20 % aujourd’hui à plus de 50 % d’ici à 2030 », a précisé Evonik dans un communiqué.

« JeNaCell a développé l’un des biomatériaux les plus innovants pour les technologies des dispositifs médicaux. Avec l’aide de la créativité et de l’expertise des spécialistes de JeNaCell, nous veillerons à ce qu’à l’avenir encore plus de patients bénéficient de ces produits », a déclaré Thomas Riermeier, responsable de la division Santé d’Evonik. En 2015, Evonik a investi dans la start-up qui a lancé un pansement médical à base de cellulose issue de la voie biotech destiné au traitement des plaies chroniques, chirurgicales et des brûlures. Ce biomatériau doux favorise la cicatrisation et peut être retiré sans douleur. JeNaCell a également développé des implants de tissus mous, des systèmes d’administration transdermique et des applications dermatologiques. Les employés de la société conserveront leur activité sur le site de Jena, en Allemagne.

Partager cet article avec :