Biobutadiène : Lummus accompagne Synthos

Partager cet article avec :

L’ingénieriste Lummus Technology a annoncé une collaboration entre son activité Green Circle et le chimiste Synthos. L’objectif final de ce partenariat est la commercialisation de la technologie de production de biobutadiène de Synthos. Le procédé propriétaire de cette société se base sur une conversion chimique de bioéthanol, produit à partir de coproduits agricoles, en biobutadiène afin de produire des caoutchoucs synthétiques à haute valeur ajoutée et plus durables.

La coopération se concentrera sur le développement et la commercialisation d’une nouvelle technologie pour traiter des matières premières renouvelables d’origine biologique pour produire du biobutadiène. La première étape de ce contrat est le développement d’une étude de faisabilité pour une usine de biobutadiène d’une capacité de production de 20 000 tonnes par an. Elle constituera la base d’une décision d’investissement. « Nous pensons que la coopération avec Lummus Technology soutiendra efficacement nos objectifs en matière de butadiène renouvelable et biosourcé. Nous voulons qu’il devienne le monomère pour la production de bio-caoutchouc. Ce développement important pour Synthos renforcera notre offre de développement durable et fournira à nos clients un produit dont l’empreinte environnementale est considérablement réduite », a commenté Matteo Marchisio, directeur de la business unit Synthetic Rubbers and Tire Materials chez Synthos.

Déjà en 2013, Synthos travaillait en partenariat avec Global Bioenergies afin de développer un procédé de production de butadiène par biologie de synthèse.

La division Green Circle de Lummus travaille sur différents points : le développement des solutions économiquement et techniquement saines pour le traitement complet des déchets solides contenant du plastique ; la transformation de diverses matières premières renouvelables d’origine biologique en produits chimiques, polymères et carburants à valeur ajoutée ; et la décarbonation des actifs des raffineries et de la pétrochimie.

Partager cet article avec :