Bioaromatiques : Biorizon s’équipe d’une unité de pyrolyse

Partager cet article avec :

Le centre de recherche partagé sur les aromatiques biosourcés Biorizon a reçu l’équipement de pyrolyse Pyrena-Pypo développé par le centre de recherche appliquée néerlandais TNO. La livraison a eu lieu sur le campus Green Chemistry à Bergen-op-Zoom (Pays-Bas). Cet équipement de pyrolyse entre dans le projet de Biorizon de produire, d’ici à 2025, des bioaromatiques à échelle commerciale. Le centre de recherche va ainsi produire des échantillons qui seront testés dans des applications telles que le bitume, le caoutchouc, les carburants pour le transport maritime ou encore les résines. Selon les partenaires de ce projet – les centre de recherche européens TNO, VITO, ECN et l’incubateur Green Chemistry Campus – les aromatiques (benzène, toluène, xylènes et dérivés) entreraient dans la composition de 40 % des produits chimiques. Ils apportent des fonctionnalités essentielles que sont la durabilité, la stabilité thermique et UV aux plastiques, résines et revêtements.

Pyrena-Pypo permettrait de produire des bioaromatiques via un procédé de pyrolyse : il réalise une dépolymérisation thermique des matières premières chimiques en lignine. Le dispositif, d’une capacité de production de cinq à dix kilos par heure, sera installé sur l’unité pilote du campus.

Partager cet article avec :