Antibiotiques : Deinove sélectionné par le plan France Relance

Partager cet article avec :
Bactéries déinocoques utilisées par Deinove. (c)Deinove

La société de biotechnologies montpelliéraine Deinove a fait part de sa sélection dans le cadre du plan France Relance. Le groupe recevra une subvention comprise en 500 000 et 800 000 euros pour son projet Boost-ID (Bacteria optimum output screening tool for treating infectious diseases) dont le montant total est estimé à un million d’euros. Cela permettra également à Deinove de mettre en place une station industrielle de tri de bactéries à très haut débit, à partir de la microfluidique en gouttes. « Ce soutien de l’État va accélérer la mise en place de notre plateforme de microfluidique, avec l’objectif d’être opérationnels dès la fin de l’année 2021. Boost-ID va décupler le rendement actuel de la plateforme tout en réduisant ses coûts, notamment au niveau des réactifs et des matières plastiques », a commenté Alexis Rideau, directeur général de Deinove.

Ce projet, qui s’inscrit dans la continuité de Deinodrop démarré en 2019, va permettre d’accélérer l’isolement sélectif de bactéries à fort potentiel antimicrobien à partir d’échantillons environnementaux, et deviendra ainsi la première étape de criblage de la société. Avec cette subvention, Deinove renforce sa position de biotechnologie industrielle dédiée à l’identification de « pépites » d’origine naturelle à partir de la « matière noire microbienne ». Boost-ID permettra d’accélérer le développement de nouveaux antimicrobiens et de molécules d’origine naturelle à forte valeur ajoutée.

Partager cet article avec :