Afyren veut entrer en bourse

Partager cet article avec :
L’usine d’Afyren Neoxy est en cours de construction. -(c)Afyren

Afyren a fait part, le 26 août 2021, de son intention d’entrer en bourse. Elle dispose d’ores et déjà de l’approbation de son document d’enregistrement par l’Autorité des marchés financiers (AMF), ce qui constitue la première étape de l’introduction de la société sur le marché Euronext Growth à Paris. Le succès de cette opération permettrait à Afyren, qui construit actuellement sa première unité industrielle de production d’acides organiques sur la plateforme Chemesis de Carling-Saint-Avold (Moselle), d’accélérer son déploiement. « Ce projet marquera une étape clé pour Afyren qui, à la suite de plusieurs années à concevoir des alternatives aux ingrédients pétrosourcés, va pouvoir accélérer son développement industriel. Après avoir démarré la construction de notre première usine de production d’acides biosourcés, nous allons poursuivre notre déploiement en lançant au cours des prochaines années deux nouvelles usines basées sur notre process innovant, bas carbone et zéro déchet », a déclaré Nicolas Sordet, président d’Afyren.

Pour rappel, Afyren a bénéficié d’une aide de 20 millions d’euros de la part du BBI JU pour la construction d’une unité flagship dans le cadre du projet AfterBiochem. Ce projet, qui a conduit à la création de la société commune Afyren Neoxy avec le fonds SPI de Bpifrance, devrait permettre de valoriser davantage les coproduits de la betterave, et d’adresser plus de marchés : les parfums et arômes, la beauté et l’hygiène, la nutrition ou encore la pharmacie.

Partager cet article avec :