Acides aminés : DMC Biotechnologies réussit sa mise à l’échelle

Partager cet article avec :
Fermenteur d’EW Biotech. – (c)EW Biotech

La société américaine DMC Biotechnologies a fait part de la production à échelle commerciale de son acide aminé L-alanine. Pour la société, les résultats de cette mise à l’échelle sont dans la continuité de l’essai pilote réalisé en février 2020 dans les installations du centre technique Bioprocess Pilot Facility (BPF) à Delft, aux Pays-Bas. Cette mise à l’échelle a été réalisée au sein de l’unité d’EW Biotech à Leuna (Allemagne), dans un fermenteur de 85 m3. « Une entreprise de biotechnologie prospère ne se résume pas à une science passionnante. La démonstration de la performance à l’échelle commerciale avec la L-alanine valide les caractéristiques technologiques clés de robustesse et de prévisibilité qui seront inhérentes à tous nos processus, et démontre que nous sommes sur la bonne voie avec l’économie de notre produit phare », a déclaré Matt Lipscomb, p-dg de DMC.

DMC a mis au point un procédé de production d’acides aminés par voie fermentaire à partir de sucres, grâce à son savoir-faire en ingénierie métabolique. La mise à l’échelle de ce procédé valide la prévisibilité et l’évolutivité de la technologie de contrôle métabolique dynamique de DMC. « Nous avons atteint une échelle commerciale avec une rapidité et une efficacité sans précédent par rapport à toute autre entreprise du secteur », a conclu Matt Lipscomb.

Partager cet article avec :