Valorisation du CO2 : nouvelle phase du projet Carbon4PUR

Partager cet article avec :
Les premiers résultats du projet Carbon4PUR obtenus en laboratoire se montrent encourageants. (c)Carbon4PUR

Le projet européen de recherche Carbon4PUR, qui vise à produire à partir d’effluents gazeux industriels des polyols, est entré dans sa phase industrielle. Après avoir réussi à obtenir ces composés en laboratoire, le consortium du projet a débuté l’évaluation des conditions pour la réalisation d’un pilote de production. Les essais de production industrielle sont prévus d’être réalisés sur la plateforme de Fos-sur-Mer. Sur ce site, le pilote du projet Covestro y détient une unité de production chimique tandis qu’un autre membre du consortium, ArcelorMittal y exploite une usine métallurgique capable de fournir des effluents gazeux enrichis en CO2 et en CO. « Nous devons considérer les déchets comme une ressource. Une approche trans-sectorielle comme celle recherchée par le consortium Carbon4PUR est la bonne voie pour atteindre cet objectif. Ensemble, nous pouvons faire davantage usage de sources alternatives de carbone comme le CO2 pour fermer le cycle du carbone et économiser des ressources fossiles directes comme le pétrole brut », déclare Markus Steilmann, directeur général de Covestro. Dans ce cadre, les représentants du projet prévoient d’organiser le 20 mars prochain un événement auprès des pouvoirs publics et des industriels locaux afin de mieux informer sur l’état d’avancement de Carbon4PUR et de la future installation pour la poursuite des essais.

Promouvoir la symbiose industrielle

Initié en octobre 2017, le projet Carbon4PUR, regroupe 14 partenaires académiques et industriels provenant de sept pays. Il a pour objectif de départ de développer un procédé capable de convertir les émissions gazeuses issues d’aciérie – en particulier celles de CO2 et de CO – en polyols, composés précurseurs des mousses et des résines polyuréthanes. L’idée étant d’optimiser le rendement du procédé en évitant la séparation physique du CO2 et du CO. Le groupe Covestro a déjà mis au point une technologie permettant de valoriser le CO2 en polyols. Des précurseurs qu’il a intégrés dans le polyuréthane thermoplastique (TPU) Desmopan 37385A que le producteur de polymère a lancé en 2018.

Les 14 membres du consortium du projet Carbon4PUR

  • Covestro Deutschland AG
  • Recticel N.V.
  • Megara Resins – Fanis Anastassios S.A.
  • Université de Gand (Belgique)
  • Université de Leyde (Pays-Bas)
  • DECHEMA Gesellschaft für Chemische Technik und Biotechnologie e.V.
  • Université technologique de Berlin (Allemagne)
  • Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives
  • ArcelorMittal Maizières Research
  • South Pole Carbon Asset Management Ltd.
  • Grand Port Maritime de Marseille-Fos
  • Université technique RWTH d’Aix-la-Chapelle (Allemagne)
  • PNO Consultants B.V.
  • Imperial College London

 

 

Partager cet article avec :