Total vise la neutralité carbone pour 2050

Partager cet article avec :
Patrick Pouyanné, président de Total.

Total a fait part le 5 mai de son objectif ambitieux d’atteindre la neutralité carbone à horizon 2050. Cela concerne l’ensemble de ses activités mondiales, allant de la production jusqu’à l’utilisation par ses clients des produits énergétiques vendus. Cette ambition est en adéquation avec la stratégie de Total, déployée depuis 2015, de devenir un groupe multi-énergies avec du pétrole, du gaz, de l’électricité bas-carbone et des solutions de neutralité carbone. Pour atteindre cet objectif, le pétrolier français se fixe trois axes : la neutralité carbone pour ses opérations mondiales en 2050 ou avant ; la neutralité carbone en Europe pour l’ensemble de sa production et des produits énergétiques de Total utilisés par ses clients en 2050 ou avant ; une réduction de 60 % ou plus de l’intensité carbone moyenne des produits énergétiques utilisés par ses clients d’ici à 2050 (moins de 27,5 gCO2/MJ).

« L’Union européenne s’est fixé l’objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050 et ouvre ainsi la voie pour que d’autres régions du monde s’engagent vers la neutralité carbone. Total prend donc l’engagement d’atteindre la neutralité carbone pour l’ensemble de ses activités en Europe », a commenté Patrick Pouyanné, p-dg de Total. La société a déjà des résultats concrets : une baisse de 6 % de l’intensité carbone moyenne des produits énergétiques vendus a été réalisée depuis 2015. Ce résultat et la stratégie du groupe font de Total « le leader parmi les majors pétrolières en matière de réduction de l’intensité carbone ». Total poursuit son développement pour devenir un acteur international majeur dans les énergies renouvelables : 10 % du Capex du groupe sont alloués à l’électricité bas-carbone et les investissements de la société dédiés à cette énergie devraient atteindre 20 % d’ici à 2030.

Partager cet article avec :