Total Corbion PLA démarre une usine de 75000 t/an en Thaïlande

Partager cet article avec :
Installations déjà existantes de Corbion en Thaïlande (acide lactique, lactides).

L’annonce était attendue depuis quelques mois. Total Corbion PLA, coentreprise détenue à parts égales entre Total et Corbion, vient d’annoncer le démarrage de son usine de bioplastiques PLA (Poly Lactic Acid) à Rayong, en Thaïlande. D’une capacité de 75000 tonnes par an, cette nouvelle usine a fabriqué avec succès des résines de PLA Luminy, bioplastique 100 % renouvelable et biodégradable. Précédemment, le montant de l’investissement avait été annoncé à 140 millions de dollars et il devait être partagé par les deux partenaires.

Du sucre de canne non OGM comme matière première

La nouvelle usine fabriquera une large gamme de résines de PLA Luminy à partir de canne à sucre sans OGM produite en Thaïlande : du PLA standard mais aussi des produits innovants comme du PLA résistant à une chaleur élevée et du PDLA (acide poly D-lactique) aux propriétés uniques. Ces produits ont été conçus pour répondre aux besoins des clients pour de nombreux marchés, notamment le conditionnement, les biens de consommation, l’impression 3D, les fibres et l’automobile et optimisés pour les processus d’extrusion, de thermoformage, de moulage par injection et de filage de fibres.

À la fin de leur cycle de vie, les produits en PLA peuvent être mécaniquement ou chimiquement recyclés ou, dans certains cas, compostés et utilisés dans le sol comme engrais.

Dégoulottage d’une unité de lactide en amont

Total Corbion PLA bénéficiera de l’intégration avec son usine de production de lactide, le monomère nécessaire à la production de PLA, présente sur le même site, et dont la capacité de production a été portée simultanément de 75000 à 100000 t/an par dégoulottage. Par ailleurs, la coentreprise possède également à Rayong une usine pilote de 1000 t/an de PLA, opérationnelle depuis fin 2017 et qui servira au développement des produits.

Ce démarrage marque une étape majeure à la fois pour la coentreprise et pour l’ensemble du marché des bioplastiques. Grâce à cette nouvelle installation de 75 000 tonnes par an, la production mondiale de bioplastiques à base de PLA augmentera de près de 50%, pour atteindre 240000 tonnes par an, sachant que les producteurs sont encore rares.

NatureWorks reste le premier producteur mondial

NatureWorks reste le premier producteur mondial avec 150000 t/an installées à Blair dans le Nebraska (Etats-Unis). La co-entreprise ajoute que le PLA est un segment du marché des polymères en pleine expansion, affichant un taux de croissance annuel estimé entre 10 % et 15 %.

« La mise en service de cette usine de pointe positionne Total Corbion PLA en tant que producteur de bioplastiques PLA de taille mondiale, idéalement situé pour servir les marchés en croissance d’Asie-Pacifique, d’Europe et des Amériques, a déclaré Stéphane Dion, directeur général de la coentreprise. La hausse de la capacité de production mondiale de PLA va permettre aux fabricants et aux distributeurs d’entrer dans l’économie circulaire et de fabriquer des produits biosourcés à plus faible empreinte carbone et offrant de nombreuses solutions pour leur fin de vie. »

« Je suis ravi que Total Corbion PLA ait mis en service la deuxième plus importante usine de production de bioplastiques à base de PLA au monde. Cette réussite est parfaitement en ligne avec notre stratégie qui consiste à croître dans la pétrochimie et dans le même temps à innover dans les solutions bas carbone. Les bioplastiques sont un excellent complément aux produits pétrochimiques traditionnels pour répondre à la demande croissante en polymères tout en contribuant à la gestion de leur fin de vie », a souligné Bernard Pinatel, directeur général de la branche Raffinage-Chimie chez Total.

Partager cet article avec :