Tensioactifs biosourcés : SurfactGreen concrétise ses engagements

Partager cet article avec :

La start-up spécialisée dans les tensioactifs d’origine végétale SurfactGreen a annoncé le 4 novembre avoir réalisé ses premières productions à l’échelle industrielle. « Franchir le mur de l’industrialisation est une étape cruciale qui crédibilise fortement nos ambitions », a précisé Xavier Roussel, directeur général et co-investisseur de SurfactGreen. La société a également honoré sa première commande avec Eiffage Route. La concrétisation des engagements de l’entreprise est possible grâce, entre autres, à ses partenaires financiers (Go Capital et Finovam Gestion) ainsi qu’au concours d’innovation 2018 mis en place par Bpifrance : SurfactGreen, lauréat de ce concours, a ainsi reçu une subvention de 1,1 million d’euros. La société peut ainsi développer une très forte activité de R&D dans les domaines de la chimie verte et des tensioactifs.

Une innovation en partenariat avec ses clients

« Nous sommes très heureux de réaliser ce premier contrat avec Eiffage Route, notre partenaire historique. […] Nous avons réussi à pénétrer le marché extrêmement compétitif du BTP grâce à nos produits écologiquement responsables et surtout performants », a expliqué Pierre-Yves Divet, président et fondateur de SurfactGreen. Cette société propose différents types de tensioactifs éco-compatibles brevetés issus d’agro-ressources n’entrant pas en compétition avec la filière alimentaire. Les tensioactifs développés par cette start-up peuvent être employés dans différents domaines : les émulsions bitumineuses, la cosmétique et la détergence industrielle. « Le succès de SurfactGreen vient de sa capacité à développer des produits exclusivement tirés par les exigences clients. En effet, aucun développement produit ne se fait sans un partenariat engagé à toutes les étapes de développement avec au moins un client partenaire », a ajouté Xavier Roussel. Cette société en pleine croissance a vu son effectif doubler : ce sont désormais 10 personnes qui font partie de l’équipe. Les derniers arrivants ont intégré la société cet été, dont Clémentine Martin-Lepicard, au poste de chargée d’affaires réglementaires et commerciales, et Quentin Brouet comme business développeur.

Partager cet article avec :