Résultats : Une année 2018 pleine « d’avancées significatives » pour Deinove

Partager cet article avec :
Bactéries déinocoques utilisées par Deinove. (c)Deinove

La société montpelliéraine de biotechnologie industrielle Deinove a publié des résultats contrastés au moment de faire le bilan de son exercice financier 2018. Le groupe a enregistré au 31 décembre 2018 une perte nette de 8,7 millions d’euros, soit davantage que les 7,3 M€ affichés l’année précédente. Cependant, Deinove précise que la difficulté de comparaison entre les résultats 2017 et 2018, en raison de l’évolution du périmètre du groupe. En effet, l’entreprise a procédé au cours de l’année 2018 à la reprise des actifs de Biovertis et de sa filiale Morphochem. La trésorerie nette du groupe s’élève à +3,9 M€ au 31 décembre 2018, notamment due à la levée de fonds de 8,8 M€ réalisée en juin 2018. En outre, le groupe a perçu 2,5 M€ au titre du Crédit Impôt Recherche 2017 ainsi que 1,5 M€ dans le cadre du soutien du Programme Investissement d’Avenir (PIA) au projet AGIR.

Une année 2018 marquée par les développements

Sur le plan opérationnel, Deinove a réalisé des avancées significatives, comme le résume Charles Woler, président du Conseil d’administration du groupe : « En 2018, nous avons réalisé des avancées significatives dans nos deux grands domaines d’activité. Dans l’antibiothérapie, le programme AGIR progresse comme prévu, avec le développement de la plateforme robotisée d’extraction et de criblage d’activités antibiotiques et la signature de plusieurs partenariats de recherche pour élargir notre potentiel de souches d’intérêt. En parallèle, l’acquisition du DNV3837, composé-antibiotique répondant à un besoin thérapeutique majeur, nous permet de disposer d’un premier candidat au stade de développement clinique et à fort potentiel. Dans le même temps, notre premier ingrédient cosmétique, l’actif anti-âge Phyt-N-Resist, est désormais sur le marché, tout comme le premier produit issu de notre collaboration avec Greentech ».

Poursuivre sur la même dynamique en 2019

Pour l’année à venir, Deinove envisage « une montée en puissance de son programme Antibiotiques », via le renfort de ses capacités de criblage, l’optimisation de ses molécules, et la multiplication des partenariats. En outre, le groupe prépare le premier essai clinique de son candidat-médicament DNV3837 dans les infections à Clostridium difficile. Enfin, il souhaite concrétiser en 2019 le fruit de ses partenariats pour la fourniture de ses ingrédients en cosmétique, et prévoit de lancer d’autres composés à destination de ce marché, que ce soit en propre ou en collaboration.

Partager cet article avec :