Prépolymères : Lanxess lance Adiprene Green

Partager cet article avec :

Le chimiste allemand de spécialités Lanxess a développé une nouvelle gamme de prépolymères polyéther-MDI commercialisés sous le nom Adiprene Green. Ces produits, contenant des matières premières renouvelables et d’origine biologique, peuvent être une alternative aux prépolymères de polyéther fossiles utilisés traditionnellement dans la fabrication des élastomères de polyuréthane (PU). Adiprene Green permettrait de réduire de 20 à 30 % les émissions de dioxyde de carbone, notamment grâce à l’utilisation de polyéther polyols à base d’amidon. « Chez Lanxess, nous avons une stratégie de développement durable claire. Avec l’objectif d’être climatiquement neutre d’ici à 2040, nous nous appuyons sur notre engagement établi et fructueux en faveur de la protection du climat. Les premiers grands projets ont déjà été lancés », a déclaré Markus Eckert, chef de l’unité commerciale Urethane Systems de Lanxess. La société a notamment mis au point des antioxydants pour biodiesel.

Des propriétés similaires

Les prépolymères polyéther-MDI mis au point par Lanxess confèrent les mêmes propriétés aux élastomères de PU que celles élastomères issus de ressources fossiles. Leur manipulation est également la même : aucune modification modification du matériel, des températures de processus ou des rapports de mélange n’est nécessaire. La part de matière première biosourcée peut varier entre 30 et 90 %, en fonction de la dureté du système ciblé. Les produits de la gamme Adiprene Green sont adaptés à des applications exigeantes telles que les couvertures de rouleau, les roues, les manchons de presse ou encore les pneus non pneumatiques.

Partager cet article avec :