Polypropylène renouvelable : partenariat entre Borealis et Neste

Partager cet article avec :
Unité de production de Biodiesel de Neste.

Le producteur de polyoléfines Borealis et le producteur de diesel renouvelable finlandais Neste ont annoncé le 16 octobre leur coopération pour produire du polypropylène (PP) renouvelable. Borealis utilisera le propane 100 % renouvelable de Neste, produit grâce à la technologie Nexbtl, comme matière première renouvelable. En effet, le Finlandais utilise les huiles et matières grasses d’origine biologique – huiles végétales usagées, graisses animales et résidus d’équarrissages – pour produire ses hydrocarbures. Borealis devrait démarrer sa production de PP renouvelable d’ici à fin 2019 sur les sites de Kallo et Beringen (Belgique) et ainsi créer un portefeuille d’applications basées sur ce matériau.

Un objectif d’économie circulaire du plastique

« L’utilisation de matières premières renouvelables, produites principalement à partir de flux de déchets et de résidus, contribue grandement à réduire notre dépendance aux matières premières à base de combustibles fossiles », a déclaré Lucrèce Foufopoulos, vice-présidente du pôle Solutions polyoléfines, innovation et technologie et économie circulaire chez Borealis. Le processus de production de PP renouvelable de Borealis sera certifié ISCC Plus (certification internationale de durabilité et de carbone), garantissant ainsi la certification renouvelable de la matière première, produite de manière durable et traçable jusqu’à son point d’origine. « Il est très satisfaisant de voir que l’industrie commence à évoluer vers des alternatives plus durables et plus respectueuses du climat », a déclaré Mercedes Alonso, vice-présidente Polymères et produits chimiques renouvelables chez Neste depuis le mois de juillet. Avec ce partenariat, les deux sociétés soutiennent activement le passage à une économie circulaire du plastique. « Il est encourageant de voir Borealis continuer à détourner progressivement son activité principale de la consommation de ressources fossiles en produisant des plastiques à base de ressources renouvelables », a commenté Sander Defruyt, responsable de l’initiative New plastics economy de la fondation Ellen MacArthur.

Partager cet article avec :