Polyester biosourcé : Toray et Virent espèrent une production de masse

Partager cet article avec :
Virent a fournir le paraxylène biosourcé nécessaire à la production de ce T-shirt en polyester à 100% d’origine végétale.

Le fabricant de matériaux japonais Toray Industries envisage une production de masse de polyester 100 % biosourcé. Cela permettrait au groupe de réduire sa dépendance au pétrole et de réduire ses émissions de carbone, explique la revue nippone Nikkei. Ce développement est effectué conjointement avec la start-up américaine de biocarburants Virent. Les fibres en polyester sont conventionnellement formées grâce à deux dérivés du pétrole : l’acide téréphtalique et l’éthylène glycol. Il est déjà possible d’extraire de l’éthylène glycol du sucre, alternative déjà utilisée par Toray pour certaines de ses fibres commercialisées. Virent, quant à lui, est capable de produire de l’acide téréphtalique, qui constitue 70 % de la fibre de polyester, à partir de canne à sucre et de maïs. Cette fibre végétale, qui aurait la même durabilité et la même facilité de traitement que les polyesters conventionnelles, devrait être utilisée pour la fabrication de vêtements de sport, les intérieurs automobiles et d’autres produits. Selon les informations recueillies par le quotidien japonais, la production de cette nouvelle fibre devrait commencer au début de cette décennie.

Partager cet article avec :