Nutrition : Partenariat entre Olmix et l’INRAE pour la valorisation des algues

Partager cet article avec :
Philippe Mauguin, Président directeur général d’INRAE et Hervé Balusson, président du groupe Olmix, ont signé une convention-cadre.

Le spécialiste breton des solutions algo-sourcées Olmix a annoncé le 25 février la signature d’une convention-cadre avec l’INRAE. Ce partenariat vise à renforcer les collaborations entre l’entreprise bretonne et l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement dans les domaines de la nutrition, la santé animale et l’environnement. Leur principal objectif est de développer des systèmes agricoles alimentaires durables et économiquement viables. Le partenariat entre les deux signataires remonte à 2012 : Olmix et l’Inra, qui a fusionné avec l’IRSTEA pour devenir l’INRAE au 1er janvier, réalisaient des tests d’activités biologiques de certains composés riches en polysaccharides sulfatés marins exploitables comme ingrédients alimentaires. L’objectif de ce précédent partenariat était d’améliorer grâce aux algues les performances de production (lait, viande…) et la résistance aux infections des animaux.

Des ingrédients à destination de l’agriculture

« Ce contrat-cadre est à la fois la reconnaissance de notre travail avec INRAE et une incitation à le renforcer. Depuis 20 ans, Olmix développe des solutions algo-sourcées avec un objectif : rendre économiquement viable des solutions pour les agriculteurs qui permettent de produire une alimentation saine et durable », a commenté Hervé Balusson, p-dg d’Olmix. Cet intérêt croissant pour l’utilisation des algues dans les domaines de la nutrition et de la santé est dû à leur qualité nutritionnelle et leur richesse en molécules bioactives. « Cet accord-cadre nous permet de renforcer nos travaux communs déjà solides dans le secteur de la nutrition-santé des animaux d’élevage et de diversifier notre collaboration dans le secteur de la nutrition-santé végétale », a ajouté Philippe Mauguin, p-dg de l’INRAE. Les deux signataires ont une vision commune des enjeux agricoles et alimentaires, et vont déterminer de concert les priorités d’actions en termes de recherche, innovation et valorisation économique de la filière algale en agriculture.

Partager cet article avec :