Nominations : Trois arrivées à la direction d’Afyren

Partager cet article avec :

Afyren, producteur de molécules d’intérêt biosourcées par voies fermentaires, fait part de trois nominations pour le renforcement de son équipe de direction. Récemment labellisée « Efficient Solution » par la Fondation Solar Impulse, la société s’apprête à démarrer la construction d’une première usine dans le Grand-Est. Pour aider la start-up à franchir ce cap de développement important, Joachim Merziger, Ivana Champier et Caroline Petigny rejoignent l’équipe de management.

  • Joachim Merziger, directeur commercial d’Afyren

    Joachim Merziger, nommé directeur commercial d’Afyren, possède une expérience international dans des postes de management après plusieurs années au sein du groupe Arkema notamment. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’université Polytechnique d’Aix-La-Chapelle, il bénéficie d’une expérience de plus de 20 ans dans l’industrie chimique. Il a notamment exercé plusieurs responsabilités marketing et techniques chez Elf Atochem dans les polyamides renouvelables de haute performance pour le marché automobile. Il prend aujourd’hui la responsabilité du Business Development pour les marchés tels que la chimie fine, la cosmétique, la nutrition humaine et animale : il a désormais également la charge de la commercialisation de la production d’Afyren Neoxy. « Pas son expérience de plus de 25 années dans l’industrie chimique, avec notamment des fonctions dans le management et le développement commercial dans un contexte international, Joachim Merziger va nous permettre de structurer toute l’équipe commerciale et business development, pour accélérer la croissance de la société », a commenté Nicolas Sordet, président d’Afyren.

  • Ivana Champier, directrice du projet Afyren Neoxy

    Ivana Champier est nommée directrice du projet Afyren Neoxy. Elle possède une expérience industrielle opérationnelle de plus de 20 ans dans les projets d’investissements majeurs et le management des achats. Diplômée de l’INSA Lyon en 1998, elle intègre le groupe Solvay en 2002, où elle évolue en tant que chef de projet avant de rejoindre le groupe Elkem Silicones en 2007. Elle devient ainsi responsable de projets industriels, puis responsable des achats France. En 2013, elle est nommée responsable industriel du groupe Elkem Silicones, et est en charge de la stratégie industrielle du business unit Elastomères et Core intermediates. Elle est aujourd’hui nommée directrice du projet Afyren Neoxy et est en charge du projet industriel de la société, de la construction de l’usine sur le site de Carling (Moselle). « Ivana Champier va nous apporter ses compétences et son expérience industrielle forte dans la conduite d’un tel projet, pour nous permettre de construire cette usine dans les meilleures conditions », a déclaré Nicolas Sordet.

  • Caroline Petigny, directrice RSE, Communication et Affaires publiques d’Afyren

    Caroline Petigny est la nouvelle directrice RSE, Communication et Affaires publiques d’Afyren. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur (ENSCMu), d’un doctorat en chimie organique (université de Grenoble) et d’un master en développement durable de l’ESC de La Rochelle, Caroline Petigny débute sa carrière en tant que chercheuse à l’université de Nottingham (Royaume-Uni). Elle se lance ensuite dans la R&D dans l’industrie pharmaceutique en rejoignant Sanofi-Aventis, puis Polyphor, avant de rejoindre le groupe BASF en 2007 où elle prend en charge les relations scientifiques pour la France. En 2013, le groupe lui confie la mission de construire et coordonner sa stratégie RSE : pendant 7 ans, elle était en charge du développement durable ainsi que des affaires publiques scientifiques, en se concentrant sur les nanotechnologies et la bioéconomie. Elle présidait en parallèle le groupe RSE de France Chimie et était membre du bureau de l’ACDV. « La mission de Caroline Petigny consiste à accompagner la société dans son développement en construisant une vision RSE structurée en phase avec l’ADN et l’histoire de l’entreprise, que nous pourrons appliquer aux process avec nos clients mais aussi à nous-même », a ajouté Nicolas Sordet.

Partager cet article avec :