Neste : l’extension de la raffinerie de Singapour prend forme

Partager cet article avec :
La raffinerie de Neste à Singapour (c)Neste – Ismo Henttonen.

Neste a tenu le 31 juillet une cérémonie pour marquer officiellement l’extension de sa nouvelle ligne de production de Singapour. La construction de ce site, débutée en début d’année, fait suite à l’investissement de 1,4 milliards d’euros de décembre dernier, destiné à augmenter la capacité de production de produits renouvelables. « L’extension de Singapour marque une étape importante dans la mise en œuvre de notre stratégie de croissance des énergies renouvelables à l’échelle mondiale, et marque le début de la bioraffinerie unique et la plus avancée au monde », a déclaré Peter Vanacker, p-dg de Neste.

Une augmentation considérable de la capacité de production

Grâce à cet investissement, Neste augmente la diversité de son offre : en plus du diesel renouvelable, toutes les bioraffineries du groupe sont en mesure de produire du bio-jetfuel et des matières premières pour différents polymères et produits chimiques renouvelables. « Outre la collaboration en matière d’innovation, l’un des moyens par lesquels nous développons ces partenariats gagnant-gagnant consiste à mettre en place un réseau de chaîne logistique digne de confiance, numérisé et résilient », a affirmé Tharman Shanmugaratnam, Premier ministre et ministre de la Coordination des politiques sociales de Singapour. « Ceci est essentiel pour les opérations de raffinage. »

Cet investissement impliquera des capacités logistiques supplémentaires et un meilleur prétraitement des matières premières, dans le but de générer moins de déchets. Cette extension à Singapour permettra la production d’environ 1 million de tonnes par an de bio-jetfuel, étendant ainsi  de 1,3 millions de tonnes par an la capacité globale de production des produits renouvelables de Neste dans ce pays. La capacité de production sera donc de 4,5 millions de tonnes par an en 2022, année durant laquelle le groupe espère démarrer sa nouvelle ligne de production.

Partager cet article avec :