Neste et Outotec présentent un diluant biosourcé

Partager cet article avec :
Neste met au point un isoalcane biosourcé.

Le spécialiste finlandais des biocarburants Neste et l’entreprise Outotec ont présenté le 30 janvier un diluant entièrement biosourcé pour l’extraction des métaux dans les procédés hydrométallurgiques. Pour ce faire, les deux sociétés utilisent l’isoalcane produit à partir d’huiles et de graisses résiduelles grâce à la technologie NEXBTH de Neste. Cet isoalcane est déjà exploité par AT-Tuote pour la production d’un lubrifiant biosourcé. Des études en laboratoires et des essais pilotes ont prouvé la haute performance de ce produit pour l’extraction notamment du cuivre, mais il peut être également utilisé pour extraire d’autres métaux de base.

Une empreinte carbone réduite

« La collaboration avec Outotec nous offre une excellente occasion de présenter l’isoalcane renouvelable de Neste en tant que nouvelle solution 100 % biosourcée pour l’extraction des métaux. L’utilisation de [ce produit] en remplacement des diluants fossiles offre des avantages écologiques importants, […] », a expliqué Mercedes Alonso, vice-président exécutive de Neste. En effet, ce diluant étant renouvelable et biodégradable, il diminue les risques environnementaux, et a une empreinte carbone tout au long de son cycle de vie plus faible que celle de ses équivalents fossiles. L’isoalcane renouvelable de Neste présente également l’avantage de s’évaporer à des faibles taux. Ce qui permet d’améliorer l’efficacité et la sécurité des procédés d’extraction notamment du cuivre grâce à une diminution significative des composés organiques volatiles.

Partager cet article avec :