Microalgues : Solabia met la main sur Algatech

Partager cet article avec :
Site de production d’Algatech en Israël. (c)DR

Le producteur français d’actifs pour la cosmétique, la pharmacie et la nutrition Solabia a procédé à l’acquisition d’Algatech, société israélienne spécialisée dans la production de dérivés de microalgues. Les détails financiers de l’opération annoncée le 22 mai restent confidentiels. Le groupe français prend le contrôle d’une société spécialisée notamment dans la culture de microalgues par photobioréacteurs et la production d’astaxanthine et de fucoxanthine. Implantée dans le désert d’Arava en Israël, Algatech exporte ses produits dans plus de 35 pays notamment pour le marché de la nutraceutique. « La R&D pionnière d’Algatech, ses usines de production impressionnantes, son portefeuille de produits leader du marché et sa base de client établie apportent l’opportunité pour Solabia d’être présent à la fois dans le domaine des macroalgues et des microalgues dont les perspectives sont prometteuses », se félicite Gérard Josset, directeur général de Solabia. Avant de poursuivre : « Suite à l’acquisition d’Algues & Mer en 2016, cet investissement nous permettra de renforcer notre positions sur les marchés de la nutrition et des compléments alimentaires. Nous avons hâte de travailler avec Algatech et ses équipes confirmées pour accélérer la croissance de notre portefeuille actuel de produits, et de développer de nouveaux produits issus d’algues pour la cosmétique et la pharmacie ». Via cette acquisition, Solabia rejoint la société héraultaise Greensea sur le marché de l’astaxanthine dérivée de microalgues.

Les microalgues, organismes riches en composés chimiques

Outre les caroténoïdes comme l’astaxanthine, les microalgues sont exploitées pour la production d’autres composés pour la nutrition. Par exemple, la société française Polaris commercialise depuis 2016 une huile enrichie en oméga-3 provenant de microalgues. Ce type d’huiles est également produit par la société Fermentalg, qui prévoit son décollage commercial dans le courant de l’année 2019. Quant à l’entreprise Alganelle, elle s’appuie sur ces organismes pour la production ciblée de molécules à haute valeur ajoutée comme l’acide hyaluronique.

Partager cet article avec :